Reconnaitre les feuilles des arbres ?

Crr, crr. ... C'est l'automne !, les feuilles mortes craquent sous tes pas. Apprends à les reconnaître pour identifier l'arbre qui les a perdues !.

Le chêne

Tu es en forêt. À tes pieds s’étalent des feuilles ovales aux bords très ondulés ? Tu te tiens sous un chêne, le roi de la forêt ! En cherchant bien, tu devrais aussi trouver ses glands, qui font le délice de l’écureuil, du sanglier ou du geai. 

Le hêtre

Repère son tronc gris clair ! Ses feuilles sont ovales, pointues, avec des nervures bien parallèles et une rangée de petits poils au bord. L’automne, elles virent au brun orange. Et chez les jeunes arbres, elles restent parfois accrochées tout l’hiver ! 

Le marronnier

Les grandes feuilles du marronnier ont une forme de main ! Chaque doigt est une foliole. Elles sont entre 5 et 7, jaunes, disposées en éventail au bout d’une longue queue : le pétiole. Aujourd'hui très répandu dans les parcs et forêts, le marronnier n’est arrivé en France que sous le règne de Louis XIV ! Il venait du sud-est de l’Europe.

Le frêne

Ses longues feuilles comptent 3 à 6 paires de folioles légèrement dentées, disposées en double peigne, plus 1 foliole à l’extrémité. En automne, c’est à toi de recomposer le peigne : les folioles tombent souvent sans leur tige. Lève les yeux : elle est peut-être encore pendue à une branche !

Le platane

On le voit dans toutes les villes ! Ses feuilles sont larges et découpées en 3 à 5 pointes qui partent de 3 grosses nervures. Pour ne pas le confondre avec un érable, observe le tronc : son écorce gris-vert se détache en plaques, laissant des taches arrondies et colorées.

L'arbuste mystère

Mes feuilles sont presque rondes, pointues au bout, couvertes de petits poils et aux bords dentés. L’automne, elles prennent une couleur brun-rouge et mes fruits secs font le régal de l’écureuil, du loir ou du campagnol. Même toi, tu en raffoles sous forme de pâte à tartiner !
Qui suis-je ?. ...

Réponse : Le noisetier bien sûr !. ...

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.