Les vers de terre ont une peau nue et visqueuse et un corps cylindrique, allongé et constitué d’anneaux, d’où le nom du groupe dont ils font partie : les annélides. Ces anneaux donnent aux vers des pouvoirs spéciaux. Mais lesquels ?

Quand ils perdent certains de leurs anneaux, les vers (et tous les autres annélides) arrivent à en générer de nouveaux, ce qui, comme tu peux l’imaginer, est très utile... Imagine qu’un merle pique un ver de son bec : même si l’oiseau emporte une partie de son corps, le ver pourra se régénérer et survivre.
En plus des vers de terre, on compte dans le groupe des annélides les sangsues et les polychètes. Les sangsues vivent principalement dans l’eau stagnante (étangs, mares et marais) et elles se nourrissent du sang d’autres animaux, comme leur nom l’indique. Les polychètes, qui ressemblent à des vers portant de nombreuses soies (sortes de poils), vivent aussi dans l’eau (lagunes côtières, estuaires, mers) ; les pêcheurs s’en servent souvent d’appât.

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.