Il y a 5 ans, un accident très grave s'est produit dans la centrale de Fukushima, au Japon. Plusieurs pays ont alors remis en question leur politique nucléaire. Mais en France, où en est-on ?

C'est quoi, une centrale nucléaire ?

Une centrale est une usine qui produit de l’électricité. Dans certaines conditions, le noyau des atomes d'uranium, un métal lourd radioactif, éclate et dégage énormément de l'électricité d'énergie. Avec cette énergie, on a d'abord fabriqué des bombes. Mais on a aussi appris à contrôler ce processus de "fission" pour produire de l'électricité.

Y a-t-il beaucoup de centrales nucléaires en France ?

Au départ, l'électricité française était produite avec du charbon, puis avec du gaz et du pétrole. Mais, en 1973, le prix du pétrole a augmenté brutalement. Au départ, l'électricité française était produite avec du charbon, puis avec du gaz et du pétrole. Mais, en 1973, le prix du pétrole a augmenté brutalement. Suite à ce "choc"  et à la crise qui écoule, la France a accéléré son programme en place au début des années 1960. Elle a augmenté le nombre de ses centrales. Aujourd'hui, 19 sont en activité ! L'industrie nucléaire est devenue la principale source de production d'électricité dans notre pays, à hauteur de 75%. Un record !.

Est-ce une bonne énergie ?

Sur cette question compliquée, les avis sont très partagés. C’est ce qui fait du nucléaire un sujet polémique.
Du côté de ses partisans, c'est une source d'énergie puissante et pratique pour un pays comme le nôtre, qui n'est pas producteur de pétrole, alors que nos besoins en électricité (vie quotidienne, industrie...) ne cessent d'augmenter. En plus, le nucléaire ne contribue quasiment pas au réchauffement climatique.
Les opposants, eux, rappellent que les atomes d’uranium, lorsqu'ils se divisent, se transforment en produits radioactifs très dangereux. Si ces produits toxiques s'échappent accidentellement d'une centrale nucléaire, à la suite d'une explosion ou d'une fuite, les conséquences peuvent être catastrophiques. D'autre part, il faut régulièrement enlever ces substances radioactives des centrales pour les remplacer par de nouveaux atomes d'uranium. Se débarrasser de ces déchets, hautement radioactifs pendant des centaines, voire des milliers d'années, en les enterrant, par exemple, est un sérieux problème non résolu à ce jour. Certains parlent ainsi de "bombes à retardement".

Des accidents se sont-ils déjà produits ?

Oui. Les plus tragiques ont eu lieu il y a 30 ans, à Tchernobyl, en Ukraine, et il y a 5 ans à Fukushima, au Japon. Ils ont été notés 7 sur 7 sur l'échelle de gravité : le maximum. La fusion d'un réacteur de la centrale de Tchernobyl, le 26 avril ont marqué 1986, et le drame de Fukushima, causé par le tsunami du 11 mars 2011, ont provoqué la fuite de très grandes quantités de produits radioactifs. Des territoires entiers ont été contaminés et abandonnés par leurs habitants... Peu de personnes sont mortes sur le coup, mais beaucoup ont eu - ou auront un jour - de sérieux problèmes de santé, essentiellement des cancers.

Ces drames ont-ils conduit des pays à fermer leurs centrales ?

Certains, comme l'Allemagne, ont décidé d'arrêter petit à petit le nucléaire, grâce à des économies d'énergie et au développement d'énergies renouvelables. Mais d'autres, comme la Chine ou l'Inde, ont besoin d'énormément d'électricité pour se développer, Or, les énergies renouvelables sont, pour l'instant, insuffisantes. Et les centrales au charbon ou au pétrole restent chères, polluantes et néfastes pour le climat. Ces pays estiment donc que le nucléaire demeure, pour le moment, leur meilleure solution.

En France on a fait quoi ?

En 2015, le gouvernement a déclaré que dans 10 ans, l'électricité produite en France ne serait plus qu'à 50 % d'origine nucléaire. C'est une nouveauté ! On devrait aussi fermer l'une de nos plus vieilles centrales, celle de Fessenheim (68), souvent montrée du doigt par les écologistes. Mais en même temps, on agrandit celle de Flamanville, dans la Manche. Ce n'est donc pas la fin du nucléaire en France.

Pourrait-on arrêter toutes nos centrales ?

On pourrait, mais cela demandera du temps et l'exploitation d'autres sources d'énergie, propres de préférence. Et il faut plusieurs milliers d'éoliennes pour égaler la puissance d'un réacteur nucléaire de 1000 MW*. Par ailleurs, il faudra "déconstruire" ces centrales, ce qui implique au moins 30 ou 40 ans de travaux menés avec beaucoup de précaution. Sans compter la gestion des déchets...
En attendant, mixer les énergies paraît être une solution raisonnable et on peut toujours réfléchir aux moyens de réduire notre consommation d'électricité. Car l'énergie sans défaut... est encore celle que l'on n'a pas besoin de produire
* Mégawatts.

La production d'électricité

Au total, la production électrique en France est d’environ 550 TWh*. Nous en consommons presque 90 %, le reste est vendu à des pays européens.
* Térawatt-heure

Commentaires   

0 #2 Camille 23-09-2016 06:55
L'idéal serait de remplacer le nucléaire par des énergies renouvelables.
Par exemple, chacun pourrait avoir des éoliennes et des panneaux solaires chez soi.
Citer
0 #1 Charlotte 23-09-2016 06:54
Le nucléaire est dangereux en cas d'accident, mais le pétrole et le charbon sont mauvais pour le climat et on ne peut pas installer des éoliennes partout ! C'est compliqué !
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.