Attention les oreilles !

Le son, ça monte, ça descend, ça voyage... Mais ça peut aussi endommager ton oreille, cette machine fabuleuse et sophistiguée. Alors, vas-y mollo !

De l'oreille au cerveau le son fait un sacré long voyage !

  • 1 - Le pavillon :
    Cette partie visible de l'oreille capte les sons.
  • 2 - Canal auditif :
    Les ondes sonores traversent le conduit auditif externe.
  • 3 - Tympan :
    C'est une membrane, tendue comme une peau de tambour, qui vibre.
  • 4 - Osselets :
    Les vibrations du tympan font bouger les osselets (étrier, marteau et enclume), les trois plus petits os du corps humain.
  • 5 - La cochlée :
    Cette structure en forme de spirale transforme les sons en signaux nerveux.
  • 6 - Cerveau :
    Le nerf auditif transmet ces messages au cerveau qui les décrypte.

L’intensité des sons (ou niveau sonore) s'exprime en décibels (dB).

  • Chuchotements 20 dB
  • Machine à laver 45 dB
  • Conversation normale 60 dB
  • Salle de classe bruyante 70 dB
  • Salle de cinéma 80 dB
  • iPod, MP3 (niveau Max) 100 dB
  • Marteau-piqueur 120 dB
  • Concert (pic max) 120 dB
  • Course de Formule 1 140 dB
  • Décollage de la fusée Ariane 180 dB

Pour mesurer les des bruits autour de soi, on peux télécharger l'appli gratuite "sonomètre" sur son smartphone

Avant de monter le son, apprends à reconnaître les situations qui mettent l'audition en danger.

  • Fréquence :
    Les sons aigus sont plus néfastes que les sons graves.
  • Variation :
    Les sons à impulsions (applaudissements), sont plus nocifs que les sons continus.
  • Intensité :
    Il existe un risque pour l'organisme dès 90 dB. À120 dB, on parie de seuil de douleur.
  • Durée :
    À 85 dB, la durée d'exposition maximale tolérable est de 8 h. Elle est de 15 min dès 100 dB !

Le capital auditif dont on dispose à la naissance est unique. Une seule exposition peut causer des lésions plus ou moins graves.

  • Difficultés à entendre une conversation
  • Acouphènes (bourdonnements, sifflements), sensation d'oreilles bouchées. ...
  • Hyperacousie : grande sensibilité aux bruits, même légers.
  • Cellules internes de l'oreille arrachées.
  • Perte auditive totale.

En cas de gêne ou de douleur persistante, il faut prendre rendez-vous chez un ORL (un médecin spécialiste des oreilles).

Quelques habitudes simples permettent de conserver une bonne audition.

  • Préfère les casques bien ajustés à réduction de bruit. Ils atténuent les nuisances sonores extérieures.
  • Fais attention aux casques vendus seuls. Leur volume n'est pas forcément bridé, contrairement à ceux fournis avec les lecteurs mp3 ou les smartphones.
  • Évite les oreillettes intra-auriculaires. Placées dans le conduit auditif à proximité du tympan, elles amplifient de plusieurs décibels les signaux sonores.
  • Porte des bouchons d'oreilles en cas d'exposition à un volume élevé.
  • Baisse le son. Même si un baladeur permet d'écouter de la musique à 100 dB, on ne pousse pas le bouton à fond !
  • Ne reste pas près des enceintes pendant les soirées et les concerts.
  • Repose tes oreilles en faisant des pauses le plus régulièrement possible.

Écoute ton oreille : risques auditifs, santé et bruit, musique forte

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.