L'anorexie, une maladie qu’il est heureusement possible de combattre.

L'anorexie est un comportement dangereux. C'est la maladie psychiatrique la plus mortelle.
Guérir peut prendre en moyenne de 18 mois à 3 ans. Toutefois, plus vite cette maladie est prise en charge, moins les risques sur la santé sont irréversibles.

Les signes de l'anorexie :

  • Perdre du poids : en très peu de temps, la personne perd 1/10e de son poids (5 kg pour 50 kg, 6 kg pour 60 kg, etc.) jusqu'à la moitié de son poids. Et pourtant, elle affirme que tout va bien. On appelle ça le déni.
  • Ne pas grossir: l'anorexique compte les calories, trie ses aliments, en dissimule, se pèse plusieurs fois par jour.
  • Être suractif: elle dort peu, fait du sport, non pas pour le plaisir mais pour brûler des calories. Elle montre un certain perfectionnisme et est plutôt brillante à l’école.

Ne confondons pas, anorexie et boulimie :

  • Ce sont deux troubles de l'alimentation, qui reposent sur la même obsession de la nourriture. La personne anorexique cherche à maîtriser ce quelle mange en se restreignant, alors que la boulimique ingère par crises une grande quantité de nourriture en un temps record, de façon incontrôlée, puis se fait vomir.
  • La boulimie apparaît souvent avec l'anorexie.
  • Un adolescent sur 100 souffre d'anorexie (appelée aussi anorexie mentale). Dans 9 cas sur 10, ce sont des filles.

Mener le combat

Pourquoi refuse-t-on un jour de ne plus manger ?. Comment peut-on se soigner ?. Essayons de comprendre cette maladie.

Maîtrise de soi

La vie ne tourne plus qu'autour de la nourriture. La personne se sent puissante : en contrôlant son corps par son poids, elle a l’impression de maîtriser sa vie. Pourtant c'est une illusion car, très vite, elle s'enferme dans cette conduite. L'éloge de la maigreur (notamment dans les magazines de mode) et de la réussite renforce ce comportement. Pourtant, les risques pour la santé sont bien réels. Une anorexique flirte avec la mort.

Refoulement des émotions

La personne est prisonnière de ses émotions, de ses peurs, ses colères, ses désirs, ses déceptions... Elle ne parvient pas à les exprimer et les enfouit au fond d'elle. Son anxiété grandit. Le contrôle de la nourriture est le seul moyen de trouver la paix. Alors qu'au fond, son besoin est de-se sentir aimée et d'être valorisée.

Les spécialistes du soin

Plusieurs professionnels sont nécessaires pour soigner une personne anorexique.

  • Le psychiatre est un médecin qui soigne les maladies mentales. Il permet à son(sa) patient(e) de parler, d exprimer ses émotions et de modifier la mauvaise image d'elle-même. Il peut prescrire des médicaments.
  • Le psychologue, lui, n'est pas médecin. Il écoute et discute afin de mettre des mots sur son mal-être.
  • La diététicienne aide à reprendre du poids.
  • Le médecin généraliste fou pédiatre) surveille le programme de reprise de poids et explique les conséquences sur le corps : les dents qui s'abîment à cause des vomissements répétés, l’arrêt des règles...

Hospitalisation

Quand l'amaigrissement est très important, que l'anorexique déprime sévèrement ou qu'une tension trop forte avec les parents rend la vie commune impossible, l'hospitalisation devient indispensable.
Les premières semaines sont difficiles, car le premier enjeu est de reprendre du poids. Ensuite, avec l'aide de l'équipe de soignants, la personne réapprend à se faire plaisir grâce à plein d'activités (musique, théâtre, relaxation, danse...). La guérison prend du temps et nécessite parfais plusieurs séjours à l'hôpital.

Comment aider une personne anorexique ?

  • Valorise-la en lui faisant comprendre qu elle compte à tes yeux. Il faut que tu essaies de lui dire : "Tu n'as pas à t'abîmer. Ce que tu vis là t'appauvrit et t'enferme. Tu as des choses à dire, une force à exprimer. Tu as l'impression que le contrôle de ton alimentation te sécurise, mais il existe d'autres moyens pour t'apaiser. "
  • Ne sois jamais complice de son comportement (en l'aidant à cacher qu'elle ne mange pas) car cette maladie est dangereuse.
  • Essaie de la convaincre de consulter, si elle a perdu subitement plus de 3 kg.
  • Dis-lui dès que guérir est possible (si elle se fait suivre par un médecin) !

Témoignage :

" Voilà plus de trois mois que je suis hospitalisée pour anorexie. C'est une vraie maladie dans laquelle il faut se battre contre sa propre idée de soi.
Continuer de manger tout en voyant progresser le chiffre des kilos sur la balance est horrible, plus que certains peuvent l'imaginer. Voici mon poème. "

J'AI VU
J'ai vu mon corps dans un reflet
J'ai vu mon sourire s'envoler
J’ai vu la balance monter
J'ai vu la balance stagner
J'ai vu la nourriture baisser
J'ai vu le sport augmenter
J'ai vu la concentration impossible
J'ai vu que tout était possible
J’ai vu le temps passer
J'ai vu des regards inquiets
J’ai vu mon père crier
J'ai vu ma mère pleurer
J'ai vu mon frère incrédule
J’ai vu mon petit frère perdu
J'ai vu les calories compter
J'ai vu les calories baisser
J'ai vu la balance chaque jour
J'ai vu la balance sous un autre jour
J'ai vu ma famille exploser
J'ai vu les chiffres dégringoler
J'ai vu mon sourire se dessiner
J'ai vu mon corps se déformer
J'ai vu ma tension baisser
J'ai vu les traitements augmenter
J'ai vu ta faim disparaître
J'ai vu des larmes naître
J'ai vu la mort passer
Mais pas l'anorexie me dévorer.

Méfie-toi !.

De nombreux sites parlent trop souvent de l'anorexie de manière erronée, voire qui l'encouragent !. Alors, vérifie l'info que tu trouves sur internet.  

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.