La petite histoire du papier de toilette. ...

Si tu devais partir sur une île déserte, il y en aurait sans doute un rouleau dans ton sac à dos. Indispensable PQ...
Le papier-toilette, un gigantesque marché !. ...

Au rouleau. ...

Pour avoir les fesses propres, un Français consomme au moins 100 rouleaux de papier-toilette par an. Soit environ deux rouleaux par semaine et 42 feuilles par jour.
Un rouleau moyen contient à peu près 150 feuilles.
En 2014, nous avons dépensé collectivement 786 millions d'euros pour l'hygiène de notre derrière ! 

Feuille par feuille. ...

La fabrication de tout ce papier contribue fortement à la déforestation. 10 millions d'arbres sont abattus chaque année dans le monde - ou 27 000 par jour - pour répondre à la demande.
Alors, les marques se sont mises à fabriquer du "torche-cul" à partir de papier recyclé. Mais la majorité des consommateurs ne l'adoptent toujours pas, le trouvant moins "agréable", bien que plus écolo.

Les moyen du bord. ...

Depuis l'Antiquité, les riches ne s'essuient pas le popotin comme les pauvres. Et réciproquement.
Chez les Romains, les plus aisés préféraient la délicatesse du poireau (oui, le légume !) et de la laine à la rugosité des cailloux. Au Moyen Âge, la douceur du tissu s'opposait à l'inconfort d'un bout de bois, communément appelé "le bâton merdeux".

Ça, c'était avant. ...

Si tu t'es déjà retrouvé en panne de "papier cul", tu sais à quel point il est difficile de s'en passer. Créé à la fin du 14e siècle en Chine, il n'a pourtant détrôné le papier journal dans les toilettes des Français qu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Difficile à croire ?. Essaye d'imaginer ce qu'enduraient tes lointains ancêtres, contraints d'utiliser des cailloux, du bois ou ... leurs propres vêtements !.

Chez les autres

Près de la moitié de la planète n'utilise pas de "papier cul". Dans beaucoup de pays du Sud, on se lave l'arrière-train à l'eau, avec la main (gauche, dans les pays musulmans), ou bien à l'aide d'un tuyau ou d'une poire de douche.
Les W.-C. japonais, équipés d'un jet et d'un système de séchage automatique, commencent à conquérir le monde, malgré leur prix élevé.

Ma préférence à moi. ...

Pour séduire, les marques innovent. Le papier-toilette, gris à l'origine, est devenu rose ou blanc, des couleurs pi évoquent douceur et propreté.
On trouve aujourd'hui des dizaines de PQ différents, selon les préférences du client : en quadruple épaisseur, parfumés à la rosée du matin... Pas forcément très écolo. Et les flemmards apprécient que le rouleau central en carton soit jetable dans la cuvette.

C'est la classe !. ...

Les prix du rouleau de "torche cul" varient du simple au triple, selon le confort proposé. Et le marché du papier toilette a été pris d'assaut par l'industrie du luxe. Les marques jouent sur la couleur, le parfum ... et l'emballage pour vendre le rouleau à plus de 3 €.
Pour son célèbre fessier, Beyoncé en aurait exigé des rouges, lors de sa dernière tournée....

Sources : Institut Worldwatch (2010), Usbek & Rica, Slate.

On se couchera moins bête ce soir ! Comment s'appellent les dieux hindous ?
Les hindous croient qu’il n’y a qu’un seul dieu qu’ils nomment Brahman.
Les autres dieux hindous ne sont que des facettes différentes de Brahman et ils sont nombreux. Parmi eux, les trois principaux sont Brahmâ le créateur, Vishnu le dieu de la paix et Shiva le dieu de la destruction et du renouveau. Mais Vishnu, par exemple, a pris plusieurs formes pour venir sur terre et y ramener l’ordre. La plus connue de ces formes est Krishna. Et il existe encore d’autres dieux, visages du Brahman. Le plus populaire d’entre eux est très certainement Ganesh, le dieu éléphant. Ganesh est un protecteur qui éloigne les obstacles. Les hindous l’invoquent à chaque moment important de leur vie quotidienne.