C’est dans notre cerveau que le rire prend forme, avant de se propager dans tout notre corps. “Se fendre la poire" est bon pour la santé, mais aussi pour se faire des amis !

Le cerveau, un sacré comique

Définissons tout d'abord le rire : c'est "une série de petites expirations saccadées accompagnées de vocalises" provoquée par un stimulus visuel (un accident cocasse), auditif (une blague, un bruit) ou tactile (un chatouillement).

  • I. L'information qui va provoquer le rire arrive au thalamus, une sorte de gare de triage.
    Il reçoit et traite les données sensitives et sensorielles.
  • 2. Un groupe de neurones en forme d'amande, appelé amygdale, analyse l’information : faut-il rire ou avoir peur? Avant de prendre une décision, l'amygdale s'adresse à l’hippocampe, qui est le siège de notre mémoire et de nos références. Si l’information est connue et référencée, l'amygdale déclenche le rire. Si l'information est nouvelle, alors elle déclenche la peur.
    Dans les deux cas, l'amygdale ajuste aussi le niveau d’émotion : un rire timide ou une franche rigolade, une petite frousse ou une peur bleue.
  • 3. L’hypothalamus répercute le message de l’amygdale sur l’organisme. Le tronc cérébral appuie sur le "bouton” rire et déclenche une série d’actes moteurs: respiration haletante, contraction des muscles zygomatiques, relâchement des muscles de la nuque, de la mâchoire, des jambes et du larynx

Le sais-tu ?

Les scientifiques s'accordent pour affirmer que l'homme aurait commencé à rire lorsqu'il s'est redressé pour marcher. Ainsi il a libéré sa cage thoracique qui s’est alors développée.  

L'humour est le propre de l'homme

En 1534, Rabelais écrivait dans son ouvrage célèbre Gargantua "Le rire est le propre de l'homme". Chez l'homme, le rire ne s'apprend pas, il est inné. Un bébé va rire à partir de 3 mois, sous l'effet d'un stimulus sensoriel (chatouillis) et à la suite de l'enrichissement de son hippocampe. Néanmoins, il est aujourd'hui plus juste de dire que c'est l'humour qui est le propre de l'homme, et non le rire. Car les grands singes rient aussi . Cela a été confirmé grâce à une étude conduite en 2009 par une primatologue et psychologue britannique. Après avoir chatouillé et taquiné de jeunes grands singes (gorilles, chimpanzés, bonobos et orangs-outans) et des bébés humains, elle a enregistré analysé et comparé les rires des animaux et des hommes

Le remède miracle 

C'est bon pour la santé ! Cela permet d'oxygéner les cellules, de réduire les sensations de douleurs et de renforcer notre système immunitaire. Une sensation de bien-être se répand dans tout le corps. Elle peut durer jusqu'à 45 minutes ! Ce n'est pas un hasard qu'une association comme "Rire Médecin" fasse intervenir des clowns dans les hôpitaux auprès de jeunes malades. Le rire fait baisser l'anxiété et diminuer la souffrance. As-tu d'ailleurs remarqué que souvent, après un drame, les plaisanteries de plus ou moins bon goût fleurissent? C'est utile pour se faire des amis, rentrer en contact et échanger avec les autres. En effet, on rit rarement seul... Le rire est "communicatif". L'humour permet aussi de faire passer subtilement des idées et d'apaiser des tensions entre les personnes. Et si l'une de tes réflexions passe mal, tu peux toujours te rattraper en disant que "c'était pour rire" !

lol ou mdr

Nous partageons de plus en plus nos émotions par sms ou via les réseaux sociaux. D’où l'utilisation récurrente de l’acronyme lol de Laughing Out Loud ( rire tout haut”) ou en français "mdr". Le terme s'est tellement banalisé qu’il est entré dans Le Petit Larousse 2013 !.

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.