L'apprentissage de la vie en groupe

Tu pars bientôt en colo, en séjour linguistique, en camp scout ou en stage sportif ?. Tu veux vivre en internat l'an prochain ?.
La vie en groupe a ses règles. Suis les conseils et tu devrais t'en sortir !.

Prépare-toi !

Rien de mieux que l'anticipation ! Renseigne-toi sur les conditions de vie dans ton lieu de séjour pour éviter les déceptions. Prends le temps de faire ta valise et de vérifier que tu as pensé à tout. Tes futurs copains apprécieront de ne pas devoir te prêter leurs affaires parce que tu as oublié les tiennes.

  • À faire : Étiqueter ses vêtements, répéter l'heure du départ à tes parents, emmener un (petit) souvenir de chez toi en cas de coup de blues...
  • À ne pas faire : Partir persuadé(e) que le voyage sera nul, emporter sa collection de jeux vidéo, laisser le chat dormir dans ta valise...

Fais bonne impression !

Quand on ne connaît personne, la première impression est essentielle. Autant éviter de passer pour le pénible du groupe. Pas besoin de sortir ta tenue de gala : se la raconter peut aussi jouer des tours. Sois de bonne humeur !

  • À faire : Dire bonjour, sourire, ne pas sortir que ton propre sac de la soute à bagages du bus...
  • À ne pas faire : Arriver dix minutes après l'heure du départ, pleurer comme une madeleine à la gare, jouer des coudes pour avoir le meilleur lit...

Noue des liens !

Pas toujours évident d'aller vers les autres quand on ne se connaît pas. Même si tu viens avec un copain ou une cousine, évite de rester dans ta bulle et fais ie premier pas. Tu maudiras ta timidité si tu ne profites des autres que dans les derniers jours !

  • À faire : Engager la conversation dès le trajet en bus, parler de ses passions pour trouver ceux qui les partagent, faire participer les plus réservés...
  • À ne pas faire : Rester scotché(e) à son livre, son téléphone ou son lecteur MP3, critiquer les autres avant de les connaître.

Partage !

Vivre en collectivité nécessite de penser aux autres. Cela passe par le partage du pain au petit déj’, de la salle de bains, mais aussi de ce gui t'appartient. Si tes amis le demandent, prête-leur tes affaires en leur précisant d'en prendre soin. Tu te feras apprécier... et ils te rendront la pareille.

  • À faire : Déguster les bonbons glissés dans ta valise avec tes voisins de chambrée, demander avant de se resservir à la cantine, établir un planning pour les douches...
  • À ne pas faire : Se la jouer perso, emprunter des affaires sans demander la permission de leur propriétaire, squatter la douche jusqu'à épuiser toute l'eau chaude...

Anime !

La vie en groupe ressemble souvent à une partie de rigolade. Les blagues en font partie, à condition de ne pas aller trop loin. Le lit en portefeuille, oui, la mise à l'air, non! Apprends à faire preuve d'autodérision et détends-toi : tu es en vacances! Les animateurs ont besoin de toi pour participer aux activités. Sois motivé(e), ce sera plus drôle.

  • À faire : Se lever de bonne humeur, proposer des jeux, aider à l'organisation de la boum...
  • À ne pas faire : Ronchonner, choisir un bouc émissaire à embêter toute la journée, enfreindre les règles établies avec les adultes...

Range !

Tu veux gagner le trophée du "crado" de la colo? Non, alors range un minimum! Ceux gui vivent avec toi n'ont pas envie de tomber sur ton bazar. Attention, si au contraire tu es maniaque, n'impose pas aux autres tes exigences d'ordre et de propreté. Vivre en groupe, c'est trouver le juste milieu !

  • À faire : Nettoyer si tu as fait de grosses taches, trouver un endroit pour tes affaires et les ranger tous les jours pour éviter de mélanger linge sale et vêtements propres...
  • À ne pas faire : Éparpiller ses chaussettes dans les parties communes, oublier de tirer la chasse aux toilettes, ronger ses ongles sous la douche...

Respecte !

Fini, le confort de la maison avec ta chambre, ton lit, tes habitudes... Tu dois cohabiter sans déranger ceux gui t'entourent. Tu auras parfois envie de te couper du monde, de faire tes propres trucs (ce gui est normal), cela sans empêcher tes camarades de profiter de leur séjour.

  • À faire : Privilégier les salles communes pour parler quand tes voisins de chambre veulent dormir, mettre ton téléphone en mode silencieux si tu le gardes la nuit, demander l'avis des autres avant de mettre ta musique dans la salle de bains...
  • À ne pas faire : Réveiller tout le monde si tu n'arrives pas à dormir, fouiller dans les affaires des autres, perturber le déroulement d’une activité qui ne t'intéresse pas...

Communique !

Quand on vit avec quelqu'un 24 heures sur 24, il est normal que ses habitudes, ses petits oublis ou son manque de respect nous tapent sur le système. N'attends pas d'exploser pour lui parler de ce qui te dérange: la discussion suffit souvent à tout remettre en ordre. Si les problèmes persistent, fais appel à un adulte.

  • À faire : Prendre (un peu) sur soi, instaurer un "cahier de râlage" où chacun écrit ce qui le gêne, organiser une réunion pour répartir les tâches ménagères...
  • À ne pas faire : Garder ses soucis pour soi, ignorer quelqu'un sous prétexte qu'il agace, piquer des colères noires dès que quelque chose déplaît...

Reste en contact !

Vivre loin de chez soi est le meilleur moyen de gagner en autonomie. Grâce aux mails, au portable ou aux organisateurs du séjour, tu pourras donner quelques nouvelles à ta famille. Tant mieux, tes parents sont peut-être inquiets. Mais n'en fais pas trop! Vis l'aventure à fond. Tu seras encore plus content(e) de retrouver tes proches après les vacances.

  • À faire : Prévenir que tu es bien arrivé(e), envoyer une carte postale, ramener un petit cadeau...
  • À ne pas faire : Passer sa journée au téléphone, dire aux parents que la vie en groupe est HO-RRI-BLE (surtout devant les autres...), prétendre au contraire que l'on ne rentrera JA-MAIS à la maison...

Gère les litiges !

Quand on est les uns sur les autres, les conflits peuvent vite émerger. Il suffit de 2 personnes gui ne s'apprécient pas pour que le groupe se divise. Pourtant, moins il y aura de disputes, et plus les souvenirs que vous garderez seront forts.

  • À faire : Régler les embrouilles avant qu'elles ne dégénèrent, raisonner les camarades, savoir pardonner... et demander pardon...
  • À ne pas faire : Se mêler des conflits qui ne te concernent pas, attiser les tensions, multiplier les coups bas...

Tolère !

La vie en collectivité permet de découvrir l'intimité des autres. Peut-être auras-tu envie de cacher la tienne en demandant un nouveau pyjama ou en laissant ton doudou à la maison. Tout le monde n'aura pas adopté cette stratégie. Il faudra accepter que tes camarades n'aient pas tous les mêmes habitudes que toi.

  • À faire : Laisser son voisin de chambre dormir avec sa peluche déchirée, comparer les différentes techniques de brossage de dents, tester les super-étirements de ta voisine de chambre...
  • À ne pas faire : Se moquer du pyjama du copain, interdire aux camarades de tremper leur pain dans leur bol de chocolat, répéter toute la journée que seule ta façon de faire le lit est réglementaire..

Commentaires   

0 #9 Abel 22-03-2016 09:33
Une nuit, nous avons allumé l'arrosage de la pelouse! Punition : la vaisselle pendant une semaine. Les autres se marraient : pour eux, plus de corvées. ;-)
Citer
0 #8 Agathe 22-03-2016 09:32
Mon pire souvenir de colo, c'est quand nous devions aller aux douches (qui étaient dehors) en sous-vêtements pour gagner du temps. :sad:
Citer
+1 #7 Malwenn 22-03-2016 09:30
En classe verte, une copine avait amené un écriteau « c'est occupé » ou « c'est libre, tu peux y aller» pour les toilettes, J'ai oublié de le mettre... :oops:
Citer
0 #6 Hugo 22-03-2016 09:28
Le matin, on courait dans les couloirs pour arriver les premiers dans la salle de bains parce qu'on savait qu'il n’y aurait pas assez d'eau chaude.
Citer
0 #5 Marine 22-03-2016 09:27
Je devais partir en colo le dimanche.
Le samedi, coup de téléphone : le bus m'attendait. Je m'étais trompée de jour. La panique! Mes parents étaient partis et ma valise n'était pas prête. J'ai couru dans tous les sens et demandé aux voisins de me déposer. Quand je suis montée dans le bus, tout le monde m'a applaudie. La honte...
Citer
0 #4 Norbert 22-03-2016 09:26
En colonie, les filles font des blagues aux garçons et vice versa. Un jour, j'ai enveloppé le matelas d'une copine de papier d'alu et remis les draps par-dessus.
Elle a fait des bruits de robot toute la nuit !. Le lendemain, on lui a montré pourquoi. Elle était morte de rire
Citer
0 #3 Élisabeth 22-03-2016 09:23
Chaque année, je pars en camp scout Les toilettes ne sont pas propres et la nourriture pas très réussie vu que c'est nous qui cuisinons. Mais on s'amuse! :lol:
Citer
0 #2 Raphaël 22-03-2016 09:21
En colonie de foot, un des garçons avait oublié ses protège-tibias. Nous lui avons prêté ceux que nous avions en double. Cela nous a rapprochés.
Citer
0 #1 Clémence 22-03-2016 09:20
Je suis partie en Italie avec l'école. Mes copines et moi étions trop nombreuses pour les chambres et ne voulions pas être séparées. Avec quelques-unes, nous
nous sommes dévouées. Deux filles qui ne s'aimaient pas sont même devenues amies. :D
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.