À la cantine de l'espace

Nourriture d'Astronaute

En orbite aussi, il faut manger !. À bord de la Station spatiale internationale, la nourriture doit répondre à des règles strictes. S'alimenter en apesanteur n'est pas de tout repos. À table !.

  • Déjeuner d'affaires
    Les 6 astronautes de la Station spatiale internationale (ISS) déjeunent chacun de leur côté, tout en travaillant.
    Mais ils se réunissent pour dîner.
    L’équipage se retrouve alors dans un module spatial faisant office de salle à manger. Dans l'espace, il n'y a pas de gravité : les hommes et les objets flottent ! Il faut donc s'adapter. Après avoir pris place sur un tabouret à un pied, autour duquel on peut enrouler ses jambes, chacun peut commencer à manger.
  • Gare aux miettes
    Parce qu'elles peuvent provoquer des étouffements en pénétrant dans les bronches, et dérégler les systèmes d'aération, les miettes sont proscrites. Le pain est remplacé par des biscuits salés ou des galettes. Les plus gourmands tartinent leurs tortillas de miel ou de beurre de cacahuète.
  • Zéro bactérie
    Une intoxication alimentaire à 360 km de la Terre, ce n’est pas recommandé !
    La nourriture obéit à des règles très strictes. Les plats sont fabriqués par des laboratoires de nourriture spatiale, à Houston (États-Unis) et Moscou (Russie). Pour être conservée, la viande est irradiée aux rayons ionisants car il n’y a pas de réfrigérateur. Certains produits du commerce sont autorisés, mais il faut les consommer très vite.
    Ainsi, des astronautes ont déjà reçu des chocolats pour Noël et les fruits frais, rares à bord, ont aussi du succès!
  • Ratatouille ou macaronis?
    En l'absence de gravité, les os et les muscles font moins d'efforts et s'affaiblissent. Les astronautes compensent avec une alimentation rigoureuse et équilibrée, composée de 3 repas et d'une collation par jour. Les menus sont élaborés par des nutritionnistes en fonction du sexe, du poids et de l'âge des astronautes. Avant de partir, chacun, selon sa nationalité, indique ses plats favoris sur une liste de 200 propositions. Les Américains sont très friands de macaronis au fromage et les Français préfèrent la ratatouille.
  • Bulles perdues
    Au ciel comme sur Terre, il faut boire. Jus de fruits, thé, café, soda... Les boissons se présentent sous forme de sachets de poudre équipés d’une paille. On y ajoute un peu d’eau et l’on boit, en prenant soin de ne pas répandre de liquide dans la pièce.
    Des bulles en suspension pourraient provoquer des courts-circuits dans les systèmes informatiques.
    Les vaisseaux ravitailleurs livrent l'eau en quantité, mais celle-ci est également recyclée à bord à partir de l'humidité... et des eaux usées!
  • Poudre aux yeux
    Les aliments sont régulièrement livrés par des vaisseaux ravitailleurs qui apportent aussi de l'oxygène et du matériel. Les denrées doivent résister au voyage, prendre peu de place et se conserver suffisamment longtemps. Beaucoup de plats mangés dans l'espace sont lyophilisés, présentés sous forme de poudre. On les consomme en y ajoutant de l'eau, grâce à un robinet spécial raccordé à un tube. Les aliments sont réchauffés dans un four à basse température. Le nom de chaque produit est toujours inscrit en anglais et en russe.
  • Ustensiles malins
    Aux couverts aimantés fixés sur le plateau, il faut ajouter une paire de ciseaux, indispensable pour découper les nombreux sachets qui composent le repas. Ces sachets sont maintenus grâce à des scratchs et des fils métalliques. Quant au plateau, l'astronaute peut le fixer à la table ou le sangler à ses genoux !
  • Goût de paradis
    Dans l'espace, la nourriture paraît plus fade qu’elle ne l'est en réalité.
    De ce fait, les astronautes la préfèrent épicée. De plus, l'apesanteur modifie leurs goûts : en l'air, ils peuvent se mettre à raffoler d'un aliment qu'ils détestent sur Terre ! Le bien-être des astronautes, absents plusieurs mois de chez eux, est primordial. Ils sont chouchoutés avec des petits plats. Le chef français Alain Ducasse prépare des menus de fête pour les occasions : anniversaires, réveillons, nouveaux arrivants...

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.