Les aliments sont un peu comme le carburant du corps humain. Mais ils doivent passer par plusieurs étapes de transformation avant que ton organisme profite de leurs bienfaits. C’est ce qu’on appelle la digestion.

Le voyage des aliments

La toute première étape, très importante, est celle de la mastication. Il faut que tu prennes le temps de mâcher lentement les aliments pour bien les réduire en bouillie avant qu’ils passent dans l’œsophage, sorte de long tuyau qui les conduit dans ton estomac. Cet organe est chargé de les brasser et de les mélanger à des sucs gastriques, afin de dissoudre la nourriture. Les différents composants des aliments (graisses, sucres...) sont alors assimilés par l’organisme.
La fin de la digestion passe par l’intestin grêle. C’est comme un centre de tri : les nutriments (vitamines et tout ce qui te donne des forces) vont passer dans le sang, alors que les substances inutiles « descendent » dans le gros intestin (le côlon), qui est une sorte de poubelle du corps humain. Ces déchets (appelés matière fécale ou selles) sont ensuite naturellement éliminés quand tu vas aux toilettes.
Fin du voyage !

Pour bien digérer, il faut bien manger !

Pour que ce voyage des aliments se passe bien, il est important de respecter quelques règles d’un point de vue nutritionnel. D’après Laura Anglesio, diététicienne, il n’y a pas de miracle : une alimentation saine et variée est la base d’une bonne digestion. Préfère, par exemple, les pâtes au blé complet (riches en fibres) aux pâtes multicolores aromatisées aux légumes qui, elles, présentent très peu d’intérêt nutritionnel. Rien ne vaut les vrais légumes, surtout cuits à la vapeur ! Si tu adores les frites, sache que, comme tout ce qui est cuit dans de la matière grasse, elles sont lourdes à digérer. Donc, tu peux en manger pour te faire plaisir, mais n’en abuse pas

Les autres organes qui filent un coup de main

D’autres organes situés le long du tube digestif participent au voyage des aliments. Le foie, par exemple, « nettoie » le sang, stocke le glucose (le sucre) et produit la bile, un liquide acide qui facilite la transformation des aliments. Le pancréas, quant à lui, sécrète des sucs pancréatiques, qui t’aident à digérer les graisses et les protéines (viande, poisson...). Cet organe permet aussi de réguler ton taux de sucre dans le sang. Or, pour être en forme, il faut en avoir ni trop, ni trop peu.

Incroyable !

  • 1 litre : c’est la contenance moyenne de notre estomac.
  • 11 mètres : la longueur totale de notre tube digestif.
  • 7 mètres : la longueur maximale de l’intestin grêle (chez l'adulte).
  • 24 heures : la durée totale du processus de digestion.

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.