Les grandes fêtes musulmanes n'ont pas lieu à des dates fixes.
En effet, l'année musulmane suit le calendrier lunaire. Cela veut dire qu'un mois dure vingt-neuf jours et demi.
Les dates des fêtes se décalent chaque année et sont donc indépendantes des saisons. Une fête célébrée en plein hiver sera célébrée, quelques années plus tard, au printemps ou en plein été.

Le jeûne de ramadan

Le ramadan est le neuvième mois de l'année musulmane. Il est entièrement consacré au jeûne. Du lever au coucher du soleil, le croyant se prive de nourriture, s'abstient de boire et de fumer. La nuit, le jeûne est rompu. On invite alors des amis pour faire la fête autour d'un grand repas.
Pour les musulmans, le mois de ramadan est sacré. Il commémore la révélation du message de Dieu au prophète Mohammad. Ce message est retranscrit dans le livre sacré des musulmans : le Coran. En jeûnant, le croyant purifie son âme et se rapproche de Dieu.

'Aid as-Saghir : la « Petite Fête »

Cette fête n'a pas de signification religieuse. On la célèbre pour marquer la fin du jeûne de ramadan. C'est pour cela qu'on l'appelle aussi « fête de la Rupture » ou encore « fête des Douceurs ». Le matin, tous les membres de la famille revêtent des habits de fête neufs. Ils se rendent à la mosquée, puis se retrouvent pour un copieux repas, où l'on sert souvent du couscous et une multitude de friandises. Les enfants reçoivent des cadeaux.

'Aid al-Kabir : la « Grande Fête »

Soixante-dix jours après la « Petite Fête » a lieu la « Grande Fête », qu'on appelle aussi la « fête du Sacrifice ». Pour les musulmans, c'est la fête la plus importante de l'année. Elle est l'occasion de demander pardon à Dieu et aux hommes pour Les fautes commises. Cette fête fait référence à un épisode de la vie d'Abraham, que les musulmans reconnaissent comme le Père des Croyants. Dans cet épisode, Dieu ordonne à Abraham d'immoler son fils (pour les musulmans, c'est Ismaël ; dans La Bible, c'est Isaac), mais au dernier moment, alors qu'Abraham est prêt à accomplir le sacrifice, il lui demande de remplacer son fils par un bélier.
C'est pour commémorer cet événement que dans chaque famille, on tue ce jour-là un mouton ou un agneau par personne. Ensuite, le chef de famille partage la viande en trois portions : la première sera consommée au cours de la fête, la deuxième offerte aux pauvres, la troisième donnée aux voisins.

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.