Le 11 Novembre, comme le 14 Juillet et le 8 Mai, est en France une fête qui rappelle un événement historique très important pour la vie du pays.

L'Armistice du 11 novembre 1918

À la onzième heure du onzième jour du onzième mois de l'année 1918, après plus de quatre années de guerre, l'Allemagne renonce à poursuivre le combat qui l'oppose à la France. « Il est temps que les armes se taisent ! » clame-t-on de toutes parts. C'est le sens du mot« armistice ». Il sera signé dans un wagon-restaurant stationné à Rethondes, en plein cœur de la forêt de Compiègne. La paix, elle, ne sera signée qu'en juin 1919, au château de Versailles.

La fin de la « Der des der »

À Paris, onze coups de canon sont immédiatement tirés, tandis que les cloches de tout le pays se mettent en branle. Dans les rues, c'est la liesse. Cette guerre, le premier conflit mondial, fut une véritable boucherie. Six millions de morts, un million et demi rien qu'en France, soit plus de 20 % de la population active ! Pour beaucoup, hélas, la joie est ternie par le chagrin de ne plus revoir les leurs, morts au combat. Mais tous les espoirs sont permis : « Cette guerre sera la der des der, la dernière de toutes les guerres », proclame-t-on, euphorique. Malheureusement, il est difficile de lire l'avenir. Vingt ans plus tard, une nouvelle guerre commence...

 Le défilé du 11 Novembre

Tôt le matin, des défilés militaires ont lieu dans les villes du pays. Le plus important se déroule à Paris, sur les Champs-Élysées. Le président de la République se rend sous l'Arc de Triomphe pour ranimer la flamme sur la tombe du soldat inconnu pour signifier que tous ceux qui sont morts sur le champ d'honneur, quel que soit leur pays d'origine, ont accompli leur devoir de soldat et qu'à ce titre ils méritent le plus grand respect.

Le soldat inconnu

C'est le 11 novembre 1920 que le corps d'un soldat qui n'avait pas pu être identifié fut choisi à Verdun par Auguste Tain, orphelin de guerre et rescapé du 132e Régiment d'Infanterie, pour être inhumé sous l'Arc de Triomphe.

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.