Le 1er janvier, c'est le premier jour de l'année. Une année qui commence par un jour férié, c'est plutôt sympa !. Pour saluer cette nouvelle année, on s'adresse des vœux de bonne santé, de prospérité, de paix et de joie. Bref, la bonne humeur règne : pourvu que ça dure !.

La mesure du temps

Très tôt, les hommes ont constaté les mouvements réguliers du Soleil et de la Lune. Certains peuples choisirent donc le calendrier lunaire, d'autres, le calendrier solaire pour mesurer une année. Mais ces calendriers restaient imprécis, et il fallait souvent les corriger pour rééquilibrer le rythme d'une année.

La Lune pour les mois, le soleil pour les années

Le cycle complet de la Lune dure exactement 29,53 jours. Les premiers astronomes établirent donc qu'un mois compterait 29 ou 30 jours. Le soleil qui, pour eux, tournait autour de la Terre, met un peu plus de 365 jours pour revenir à la même place. Cette durée constitue une année, décidèrent ces observateurs.

La naissance du calendrier julien

En l'an 46 avant Jésus Christ, l'empereur Jules César impose un nouveau calendrier, qui prend tout naturellement son nom. Pour l'établir, il fait appel à un astronome égyptien. Mais le savant se trompe dans ses calculs : son année dure 365 jours et 6 heures, alors qu'en réalité une année solaire ne dure que 365jours 5 heures et 48 minutes. Résultat : quelques siècles plus tard, le décalage atteignait déjà onze jours. À ce rythme, l'hiver serait bientôt en plein mois de juillet !

Nouvel An chinois

Certains pays fêtent la nouvelle année à une autre date que le 1er janvier. Les chinois à une autre date que le 1er janvier. Les Chinois célèbrent le Yuan Tan, le « .début de l'année », au cours du mois de janvier. Le Nouvel An vietnamien, le Têt Nguyên Dan, se fête, lui, en février.

Quelle pagaille !

Au Moyen Âge, l'année ne commençait pas toujours le même jour. À Venise, elle débutait le 1er mars ; en Toscane et en Angleterre, le 25 mars, jour de l'Annonciation; en Russie, le 21 ou le 22 mars, jour du printemps; en Allemagne, le 25 décembre. En France, le désordre régnait; à Soissons, l'année commençait le 25 décembre, mais en Provence, c'était le 25 mars ! Quant aux Parisiens, ils fêtaient l'an neuf à Pâques, c'est-à-dire, selon les années, un jour entre le 22 mars et le 25 avril !

Ce sera le 1er janvier, ORDRE DU ROI !

En 1564, le roi Charles IX met de l'ordre dans tout ça en fixant le début de l'année au 1er janvier. Cette date s'impose lentement dans toute l'Europe. Les Anglais ne l'adoptent qu'en 1752 !

Le calendrier grégorien

Il reste toutefois un problème à régler : comment supprimer le décalage qui existe entre le calendrier de Jules César et l'année solaire ? En 1582, le pape Grégoire XIII, sur les conseils d'un mathématicien, propose de supprimer tout simplement dix jours du calendrier. Cette année-là, on passe donc directement du 4 octobre au 15 octobre. Dommage pour les vacances d'automne !

Les années bissextiles

Malgré les propositions de Grégoire XIII, il subsiste encore un petit décalage. On instaure donc une année bissextile de 366 jours tous les quatre ans, sauf aux changements de siècle, s'ils ne sont pas divisibles par 400 !. Ouf, on y arrive !. C'est pour cela que l'an 2000 a été une année bissextile.

Les cartes de vœux

Entre le 1er et le 31 janvier, on prend l'habitude d'échanger des vœux en envoyant des cartes, mais aussi en se rendant visite. C'est une manière de renouer avec des personnes que l'on n'a plus vues depuis longtemps. Aujourd'hui, la coutume des cartes est bien vivante. La première carte imprimée pour cette occasion date de 1843 ; elle a été dessinée par un Anglais, John Calcott Horsley.

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.