La fête de la Saint-Nicolas

Fêter la saint Nicolas dans la nuit du 5 au 6 décembre

La Saint-Nicolas est une fête principalement tournée vers les enfants, mettant en scène le saint Nicolas de Myre. C'est une tradition vivace dans plusieurs pays européens, qui se déroule le 5 et/ou le 6 décembre.

En France

Personnages

Saint-Patron de la Lorraine, Saint-Nicolas est particulièrement fêté dans l'Est ainsi que le Nord de la France. Il est accompagné du Père Fouettard, vêtu de noir et porteur d'un grand fagot, parfois le visage barbouillé de suie, qui distribue une trique (une branche de son fagot) aux enfants qui n'ont pas été sages et menace de les frapper.

Tradition

Saint-Nicolas arrive en France sur une mule, c’est pourquoi le soir, les enfants préparent de la nourriture (foin, paille ou grain) pour l'animal et le lendemain matin, ils y trouvent à la place, des friandises ou la trique.Lors de sa tournée, Saint-Nicolas distribue traditionnellement une orange et du pain d'épices portant son effigie.

Dans le milieu scolaire

Dans beaucoup d'écoles lorraines, Saint-Nicolas et le Père Fouettard rendent visite aux enfants le 6 décembre et leur donnent parfois des cadeaux.
À Nancy, un feu d’artifice et un défilé, lors duquel Saint-Nicolas est installé sur un char et défile dans les rues de la ville, sont organisés tous les ans pour la Saint-Nicolas.
A Saint-Nicolas-de-Port, a lieu également dans les rues un défilé de Saint-Nicolas qui est célébré dans une grande procession aux flambeaux en la basilique, lieu où repose une relique de Saint-Nicolas (sa phalange « dextre bénissante »).
À Metz, un défilé est organisé tous les ans dans les rues de la ville et est suivi d'un feu d'artifice sur la place d'Armes.

En Belgique

Personnages

En Belgique néerlandophone, Saint-Nicolas est également appelé Sinterklaas et débarque, comme aux Pays-Bas, sur un cheval blanc d'un bateau venu d'Espagne. En Belgique francophone, il se déplace sur un âne magique en compagnie du "Père Fouettard" (appelé aussi Hanscrouf).

Dans les deux cas, il arrive la nuit du 5 au 6 décembre pour déposer cadeaux et friandises (notamment des figurines en chocolat ou des spéculoos à l'effigie du saint) dans les souliers des enfants sages. Selon la tradition, il faut laisser un bol d'eau (ou de lait) et une carotte devant la cheminée pour l'âne et un verre d'alcool (généralement de la bière) pour Saint-Nicolas.

Dans le milieu scolaire

Saint-Nicolas passe début décembre dans les écoles pour demander aux enfants quels cadeaux ils désirent, et vérifier s'ils ont été sages pendant l'année afin de leur donner des friandises. Les enfants sont souvent invités à rédiger une lettre adressée à Saint-Nicolas : un service de la Poste belge répond aux enfants qui lui envoient une lettre à l'adresse : rue du Paradis n°1, 0612 CIEL.
Plusieurs semaines avant l'arrivée de Saint-Nicolas, les écoliers déposent une paire de chaussures chaque soir devant la porte de leur chambre. Ceux qui ont été sages découvrent chaque matin une friandise typique différente chaque jour : massepain, chocolat, clémentine ...

Aux Pays-Bas

Personnages

Aux Pays-Bas, Saint-Nicolas est appelé Sinterklaas et sa fête est très répandue au niveau national. Saint-Nicolas arrive aux Pays-Bas deux semaines avant le 5 décembre. Il vient depuis l'Espagne sur un bateau à vapeur nommé pakjesboot 12 (le bateau des petits paquets), vêtu de sa mitre et de sa longue barbe blanche.
Sinterklaas ne vient pas seul : il est toujours entouré de ses nombreux assistants noirs aux tenues colorées et répondant au nom de Zwarte Piet. Ils l’aident dans sa tâche de distribution des cadeaux, même s’ils font beaucoup de bêtises…

Tradition

Chaque année, une ville différente est choisie pour l’arrivée de Sinterklaas qui est alors accueilli par le maire et les notables de la ville. Puis, il parcourt tout le pays et chaque commune lui prépare un accueil des plus chaleureux.
La veille de la Saint-Nicolas (soit le 5 décembre), c’est la soirée des paquets-surprises appelée pakjesavond.

Au Luxembourg

Personnages

Au Luxembourg, Saint-Nicolas est généralement appelé Kleeschen. Son compagnon est le Père Fouettard, appelé Housecker en luxembourgeois. C’est un petit homme dont le visage est caché par une énorme capuche. Il est habillé d'un vêtement noir (ou gris) en forme de sac, tenu par une ceinture noire. Il porte un sac avec plein de brindilles appelées les "Ruten", qu'il distribue aux enfants qui n'ont pas été sages.

Tradition

Saint-Nicolas arrive au Luxembourg deux semaines avant le 6 décembre, et à partir de ce moment-là, tous les soirs, les enfants mettent leur pantoufle devant la porte d'entrée de la maison. Le matin, les enfants y découvrent une petite friandise s’ils ont été sages ou une brindille s'ils n'ont pas été sages.

En Allemagne

Personnages

En Allemagne, Saint-Nicolas appelé Niklaus est accompagné par le Knecht Ruprecht (Père Fouettard) et descend du ciel dans une luge chargée de petites gourmandises et de cadeaux. Saint-Nicolas et l'Avent en Allemagne et en Autriche sont au moins aussi populaires que le Père Noël.

Tradition

Le soir du 5 décembre, les enfants déposent leurs chaussures dans un endroit particulier. Le 6 décembre au matin, ils retrouvent des cadeaux et des friandises dans leurs chaussures. Dans la région de Hanovre et en Westphalie, Saint- Nicolas est aussi appelé Klas ou Bullerklas et c'est à lui que les enfants adressent leurs prières, se réjouissant de petits présents qui les attendent pour le 6 décembre.

En Autriche

Personnages

En Autriche, Saint-Nicolas, nommé Nikolo ou Niglo dans l’Est et Santaklos ou Klos dans le reste du pays, défile le soir du 5 décembre dans les rues accompagné de plusieurs personnages sortis de l'enfer et appelés les Krampus.

Tradition

Saint-Nicolas questionne les enfants pour savoir s’ils connaissent leur catéchisme et leurs prières. Si les enfants répondent correctement à ses questions, celui-ci distribue des noix, des pommes, des oranges et des cadeaux, mais s’ils ne répondent pas bien aux questions, les mauvais diables essayent de les emmener en Enfer dans leur hotte appelée Buckelkraxen
Les Krampus font peur à la foule et portent un masque de diable cornu et de grosses fourrures et se déplacent en agitant des chaînes et en poursuivant les gens avec des bâtons. Dans certaines parties de l'Autriche (Haute Styrie,…), Saint-Nicolas est accompagné de Schabs. Ce sont des personnages rembourrés de paille avec de longues antennes sur la tête, des grelots et un fouet à la main. Ils accomplissent les Nikolospiele ou « jeux de saint Nicolas » et précédent Saint-Nicolas en battant une mesure à six temps et en marchant à pas lent en faisant claquer leur fouet pour, selon la légende, chasser les démons de l'hiver.

On se couchera moins bête ce soir ! Comment s'appellent les dieux hindous ?
Les hindous croient qu’il n’y a qu’un seul dieu qu’ils nomment Brahman.
Les autres dieux hindous ne sont que des facettes différentes de Brahman et ils sont nombreux. Parmi eux, les trois principaux sont Brahmâ le créateur, Vishnu le dieu de la paix et Shiva le dieu de la destruction et du renouveau. Mais Vishnu, par exemple, a pris plusieurs formes pour venir sur terre et y ramener l’ordre. La plus connue de ces formes est Krishna. Et il existe encore d’autres dieux, visages du Brahman. Le plus populaire d’entre eux est très certainement Ganesh, le dieu éléphant. Ganesh est un protecteur qui éloigne les obstacles. Les hindous l’invoquent à chaque moment important de leur vie quotidienne.