En Irlande, La Saint-Patrick est La fête nationale.
Mais la renommée de l'évêque qu'elle célèbre a dépassé les frontières de l'île. Aux États-Unis, où les immigrés irlandais sont nombreux, on défile ce jour-là au son de la cornemuse et des fanfares.
En France, depuis quelques années, Patrick est bruyamment fêté dans les pubs et tavernes des grandes villes.

Quel aventurier, ce saint-là !

Quelle vie rocambolesque que celle de ce Gallois, né vers 390 ! Kidnappé par des pirates à l'âge de seize ans, vendu à un paysan d'Irlande, esclave gardien de porcs, il s'enfuit au bout de six ans et regagne la ferme de ses parents. Une nuit, il entend Dieu qui l'appelle à évangéliser l'Irlande, encore païenne à l'époque. Ni une ni deux, l'intrépide Patrick court christianiser l'île, aux mains d'une foultitude de roitelets blasphémateurs. Il endure mille et une épreuves au péril de sa vie, mais sa foi est aussi inébranlable que le granit. Patrick fonde de très nombreux monastères. Il est soutenu par les moines et les évêques, qu'il éduque et enseigne avec autorité. Il meurt le 17 mars 461 et devient tout naturellement le patron de l'Irlande.

Le trèfle à trois feuilles

Grâce à saint Patrick, Le trèfle à trois feuilles est devenu le symbole de l'Irlande. Il l'utilisa pour expliquer à ses disciples le mystère de la Trinité : Dieu est à la fois Père, Fils et Esprit, tout en restant un seul Dieu, à l'image de la tige du trèfle qui se divise en trois pétales.
Lors des défilés de la Saint-Patrick, en Irlande, mais aussi aux États-Unis, où les immigrés irlandais sont nombreux, chacun arbore fièrement un trèfle à sa boutonnière.

La fête de la bière

Depuis 1993, La Saint-Patrick s'est imposée en France grâce à la bière Murphy's. Cette marque irlandaise ne remerciera jamais assez le patron des Irlandais. Tout juste rachetée par le groupe Heineken, Murphy's a l'idée de vendre sa bière brune en affublant la bouteille du fameux trèfle vert. Depuis, Les pubs irlandais des grandes villes françaises et européennes rassemblent pour la Saint-Patrick de grandes foules de joyeux fêtards. Des fêtards que le saint homme aurait sans doute invités à plus de modération...

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.