En crise !

Plus d'informations
il y a 1 an 10 mois #763 par Anonyme
En crise ! a été créé par Anonyme
En ce moment, je me prends toute la misère du monde en pleine figure. Que ce soient les problèmes familiaux, ou ceux du monde actuel, rien ne va !. J'ai l’impression d'avoir vécu dans un cocon pendant mon enfance et maintenant, paf, tout arrive en même temps...
Je me sens tellement égoïste, à ne penser qu'à mes problèmes...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 10 mois #764 par Anonyme
Réponse de Anonyme sur le sujet En crise !
Je pense que tu devrais te confiera quelqu'un, de préférence un adulte, pour voir ce qui ne va pas et ce qui t'inquiète. Il/elle t'aidera à y voir plus clair. Mais tu sais, on traverse parfois des moments difficiles et très souvent, ça finit par passer. ;)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 10 mois #765 par Anonyme
Réponse de Anonyme sur le sujet En crise !
Moi aussi, quand j'ai un souci, j'ai vite l'impression que tout va mal. :pinch: Reste positive. Ne pense pas à ce qui te manque, mais réfléchis au contraire à ce que tu as : tes ami(e)s, ta famille et tout ce qui compte pour toi !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 10 mois #766 par Anonyme
Réponse de Anonyme sur le sujet En crise !
Tu sais, je ne pense pas du tout qu'une collégienne s'inquiétant de la "misère du monde" ou des "problèmes du monde actuel" soit une égoïste. Au contraire, je te trouve très concernée !
En revanche, ce qui est plus sûr, c'est que tu n'as pas l'air d'aller fort... Si j'ai bien compris ton message, tu as plusieurs soucis. D'abord, tu souffres de la séparation de tes parents et de l'éloignement de ton papa, qui vit avec une femme que tu trouves "insupportable".
Par ailleurs, tu cites "la politique, les attentats, les guerres, la pauvreté, les inégalités, l'écologie..." comme sujets d'inquiétude. Difficile de te donner tort ! On ne peut pas dire que les choses aillent très bien en ce moment et je crois que nous sommes très nombreux à partager la peur que tout aille de mal en pis.
Nous devons apprendre à faire face à des peurs que nous ne ressentions pas si fort il y a quelques mois... Cela dit, c'est super de m'avoir écrit. D'abord parce que ça m'a donné l'occasion de te répondre et parce que c'est très important, bien plus que tu ne l'imagines, d’oser parler de ses émotions avec quelqu'un et de ne pas tout garder pour soi.
Tu devrais continuer sur cette lancée et te confier à ceux qui t'aiment et qui pourront t'aider.
Si l'idée de parler avec tes parents t'intimide, je suis sûre qu'il y a, dans tes connaissances, un(e) adulte en qui tu as confiance et qui pourra t'épauler. Ça peut être une personne de ta famille, un parrain ou une marraine, un(e) prof ou le/la psychologue scolaire.
À la puberté, le cerveau est en plein boum. La puberté ne se traduit pas seulement par des changements corporels ! A cette période de la vie, le cerveau se modifie lui aussi et nous amène à réfléchir différemment. On se pose plus de questions qu'avant et on se rend bien compte que la vie est plus complexe qu'on ne l'imaginait jusqu'alors. D'où cette impression d'avoir vécu dans un cocon et d'avoir été protégé(e) pendant l'enfance. De plus, les émotions comme l'amour, la peur, la tristesse, la honte, la joie... sont ressenties de façon bien plus intenses, parfois de façon presque simultanée.
Pas de panique, donc, parce que vous vous rendez compte que vous pleurez sans arrêt avant d'éclater de rire quelques minutes plus tard! C'est juste que vous traversez cette zone de turbulences que les adultes appellent "crise d'ado".
:cheer:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.332 secondes

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.