Je me dispute avec mes frères et soeurs !

Plus d'informations
il y a 2 ans 2 mois #590 par Anonyme
Avec ma soeur, on se dispute tout le temps, j'en ai marre.
Quand mes parents arrivent, elle fait sa pleurnicharde et c'est moi qui suis puni.
Je n'arrive pas à leur dire ce que je ressens, je me sens incompris, pas écouté.
Parfois j'en arrive à la détester.
Avez-vous une solution ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 2 mois #591 par Anonyme
Avec ma sœur, nos disputes ne cessent jamais !. Ma mère n'en peut plus, et moi j'en ai marre d'elle. L'entente n'est pas possible. ... Que faire ?. :(

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 2 mois #592 par Anonyme
Je m'entend très mal avec ma grande sœur et j'ai l'impression de ne pas l'aimer. ... Quand j'étais petite, elle me disputait beaucoup et j'avais très peur d'elle.
Maintenant, elle a 16 ans et moi 12, et ça n'a pas changé. Mes parents m'encouragent à avoir moins peur, mais rien n'y fait. ... :unsure:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 2 mois #593 par Anonyme
J'ai deux petites soeurs et nous aussi on se dispute tous les jours !.
Parfois, même, on se bat !. Mais au fond, on s'aime !.
Essayez de parler calmement et dites-le quand vous en avez assez de vos disputes.
Vos frères et soeurs ressentent peut-être la même chose. Même si c'est vraiment difficile, ignorez-les.
Et puis, comme on dit : "Qui aime bien, châtie bien !".

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 2 mois #594 par Anonyme
Avec ma sœur, on se dispute moins qu'avant parce qu'on se parle, on se dit ce qui ne va pas et on fait en sorte que ça s'arrange. On discute de notre vie et cela crée des liens supplémentaires !. Je vous conseille de passer du temps entre frère et sœur, sans les parents. N'oubliez jamais que la famille est ce que l'on a de plus cher au monde, alors prenez-en soin !.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 2 mois #596 par Anonyme
On peut vivre dans une famille classique ou recomposée, nombreuse ou plus réduite, on peut être l'aîné(e), le/la cadet(te), le/la benjamin(e) ou encore avoir un(e) jumeau/jumelle... Pas une fratrie n'échappe aux disputes! Normal, à force de cohabiter, vous savez tout les uns sur les autres : traits de caractère, petites habitudes...
Or, à trop bien se connaître, on a vite fait de s'agacer. Et lorsqu'on sait les moindres faiblesses de la personne qu'on a en face de soi, c'est encore plus facile d'appuyer là où ça fait mal! Surtout, les enfants et les ados ressentent souvent de la jalousie les uns à l'égard des autres.
Ce sentiment apparaît très tôt, dès la naissance, lorsqu'il faut apprendre à partager l'amour de ses parents.
Et partager l'amour de quelqu'un ne va jamais de soi. Trouver sa place dans une fratrie n'est pas si simple. À tel point que certains enfants, en grandissant, vont prendre le contre-pied de leurs frères et sœurs. L'un est calme et réfléchi ? L'autre va se montrer vif et impulsif! L'une est super-forte en maths ? L'autre va devenir championne de judo. Parfois moins caricaturaux, ces choix, plus ou moins conscients, peuvent tout de même orienter des vies entières. Bref, en famille, on s'aime, mais c'est aussi normal de se détester de temps en temps! Malgré tout, quand c'est la guerre à la maison, c'est toute la famille qui en pâtit.
Alors, si on essayait d'arrêter ?

"C'est lui qui a commencé!" Tous les parents entendent cette phrase. Mais puisqu'on est entre nous, soyons honnêtes : sauf dans certains cas extrêmes, les torts sont partagés. Et même lorsque l'autre l'a bien cherché, vous savez aussi vous défendre!
Alors, si la situation vous pèse, pourquoi ne pas déclarer un cessez-le-feu, plutôt que de laisser les choses s'aggraver ? Quitte à ravaler votre fierté cinq minutes, dites (ou écrivez, c'est parfois plus facile) que vous souhaitez faire la paix. Si chacun y met du sien, vous pourrez déjà améliorer la situation. Mais si, malgré tout, rien ne change et que vous en souffrez, n’hésitez pas : dites-le. Vos parents ont beau vous répéter de régler vos désaccords entre vous, ils ont aussi à cœur que vous soyez heureux. Pour mieux vous faire entendre, retenez-vous d'agresser celui ou celle qui vous irrite et ne criez pas plus fort. Même si ça vous démange, évitez les accusations. Parlez uniquement de vous et vos sentiments. Ne dites pas qu'un(e)tel(le) vous mène la vie impossible, mais expliquez votre détresse, du genre : "Je me sens malheureux(se) car j'ai l'impression de ne pas être respecté(e).'' Heureusement, les relations entre les personnes ne sont jamais figées. Mais les histoires de famille empoisonnent la vie de bien des adultes, alors mieux vaut les régler maintenant.

Quelle est la meilleure place ?
C'est simple, il n'y en a pas ! Pour s'en assurer, voici les avantages et les inconvénients de chacune d'elles...

L'aîné(e)
Les + : il/elle est le/la premier(ère) né(e), qui a fait que les parents sont devenus parents, il/elle est la source de tous leurs émerveillements, de la première dent à la première bonne note-
les - : il/elle doit composer avec l'exigence des parents qui attendent beaucoup de lui/elle et se retrouve en première ligne pour négocier.

Le/la beniamin(e)
Les + : comme il/elle est le/la dernier/ère, on lui passe bien plus de choses qu'à ses aînés. Avec le temps et l'expérience, les parents se sont adoucis !
Les - : il/elle se sent parfois délaissé(e) par des aînés qui n'ont pas toujours du temps à lui consacrer. Et parfois, il/elle a le sentiment

Le/la cadet(te)
Les + : sa place au milieu lui permet aussi de subir une moindre pression et de jouir d'une certaine liberté.
Les - : à l'écouter, il/elle cumulerait les inconvénients des aînés et des benjamins et personne ne s'intéresserait à lui/elle...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.431 secondes
Propulsé par Kunena

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.