Ma prof me manque trop !

Plus d'informations
il y a 1 an 6 mois #1229 par Anonyme
Réponse de Anonyme sur le sujet Ma prof me manque trop !
En 6eme, j'étais assez complice avec ma prof de français. À la rentrée de 5ème, elle est partie.
J'étais triste et déçue mais, avec l'aide des amis et de nouveaux profs sympa, ça s'est bien passé. Et, comme par hasard cette année (je suis en 4e maintenant), elle est revenue pour faire un remplacement. C'est super, j'ai pu lui reparler et discuter un peu avec elle.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 6 mois #1230 par Anonyme
Réponse de Anonyme sur le sujet Ma prof me manque trop !
Ton problème m'est déjà arrivé avec ma maîtresse de maternelle et mon maître de primaire. Mes amis m'ont remonté le moral. Et je continue à croiser ces maîtres dans la rue.
Alors, ne perds pas espoir !. :huh:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 6 mois #1231 par Anonyme
Réponse de Anonyme sur le sujet Ma prof me manque trop !
Avoir un confidentiel est essentiel dans la vie. Cette personne sait trouver les mots et les images pour nous comprendre, elle réagit quand on va mal, on peut lui confier nos plus grands secrets.

Accepte la rupture affective
> Tu as choisi comme confidente ta professeure de maths. C’est vrai, l'enseignant a cette image paternelle ou maternelle rassurante. Il dégage parfois quelque chose de captivant, il impressionne, il intrigue. On a envie de s'approprier son intelligence, son humour.
> Quand on n'a pas d’autres adultes "fiables" (disponibles, qui t’écoutent) dans son entourage, il peut devenir l'adulte de substitution, sur qui tu t’appuies. Ta prof te réconforte. Tu as placé en elle tes besoins d'amour et d’apaisement. Mais, aujourd’hui, elle est devant d’autres élèves et tu dois l’accepter.

À toi de combler le manque
> Ta réaction est normale. Tu as beaucoup investi cette personne. Tu lui as donné de toi, peut-être même lui as-tu confié des choses importantes. Maintenant, tu éprouves un sentiment de vide, d'abandon, de dépossession, comme après une rupture.
> Il n'y a pas de remède miracle. Le temps est le meilleur allié. Cette prise de conscience que tu as mal est la première étape de l'acceptation. Il te reste alors à combler ce manque. Avec un autre professeur, un autre adulte dans l'école ou dans ton entourage ?
> Rassure-toi, tu mettras en place de nouveaux repères. Mais, surtout, sers-toi de cette expérience pour qu'au mois de juin prochain, les "au revoir” soient moins douloureux. Essaie d'être plus mesurée dans ta relation. Et dis-toi qu'un confident n'est jamais unique. Alors, pourquoi ne pas te tourner aussi vers quelqu'un de ton âge ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.493 secondes
Propulsé par Kunena

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.