Le silence me stresse

Plus d'informations
il y a 2 ans 8 mois #157 par Anonyme
Réponse de Anonyme sur le sujet Le silence me stresse
Je te conseille d'aller voir un spy. J'avais aussi des problèmes de stress avec à peu près les mêmes symptômes. Le psychologue m'a aidée à me créer un "lieu de sécurité". C'est une partie de mon corps que je touche lorsque je suis en situation de stress. Moi, je touche une de mes jambes car elle me rappelle le sentiment de légèreté que je ressens à la piscine quand je nage. Et ça m'aide. Tu verras, plus tu utilises, plus ça devient efficace.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 8 mois #158 par Anonyme
Réponse de Anonyme sur le sujet Le silence me stresse
J'étais dans le même cas que toi. Un jour, un de mes professeurs m'a conseillé de ne pas trop me prendre la tête et surtout de relire la leçon la veille de mon contrôle, avant de m'endormir. Maintenant je suis plus cool au moment de l'épreuve.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 8 mois #159 par Anonyme
Réponse de Anonyme sur le sujet Le silence me stresse
Si tu connais ton cours par coeur, il n'y a pas de raison d'avoir peur. Essaie de te détendre avec des exercices de relaxation et de respiration. Et si le prof te l'autorise, amène un petit en-cas pour éviter que ton ventre gargouille.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 8 mois #160 par Anonyme
Réponse de Anonyme sur le sujet Le silence me stresse
Le stress indique que ton corps se prépare à un événement qui compte pour toi: ton rythme cardiaque s'accélère, ton taux de sucre dans le sang s'effondre et surviennent parfois des sueurs froides et des gargouillements. Ce mécanisme n'est pas inquiétant et se régule tout seul avec du sommeil et une bonne alimentation. Dans ton cas, un stress supplémentaire naît du calme imposé lors des contrôles. Comme si tu avais peur du silence sur ta feuille ! Alors comment en faire un complice?

Écoute autour de toi
Le silence aide à la concentration. Imagine, un contrôle dans un brouhaha incessant. Comment réussirais-tu à rassembler tes idées pour répondre à la consigne? Il libère aussi un espace d'expression. Pour parler, l'autre doit se taire. Ne dit-on pas "Silence, on tourne !" ? Lors des contrôles, les conditions sont réunies pour te donner la parole, sur ta feuille.
En réalité, notre environnement sonore est toujours habité par des tas de bruits familiers. N'as-tu pas remarqué le chant des oiseaux perchés sur l'arbre dans la cour, le klaxon des voitures dans la rue, le toussotement de ta meilleure amie assise à côté, le stylo sur la feuille, les gargouillements de ton ventre, qui se rappelle à toi comme pour te dire "Je suis avec toi pour cet examen”...?

Évacue la pression
Alors écoute le silence et fais-en toi un ami. Souviens-toi d'un moment de calme agréable, vécu sans aucun stress (alors que tu marchais en montagne, par exemple) et quand tu es face à ta feuille, repenses-y. Ou encore ferme les yeux et cherche les bruits connus. Visualise-les, détends-toi puis concentre-toi sur l'énoncé de ton contrôle. Enfin n'oublie pas d'inspirer et d'expirer lentement pour évacuer toute la pression. Tu peux aussi méditer cette maxime de Sacha Guitry: "Le silence après du Mozart, c'est encore du Mozart."

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.847 secondes
Propulsé par Kunena

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.