Quand les drones débarquent !

Ils ont envahi les airs, y compris au-dessus de nos têtes. La France a même été le premier pays à avoir ouvert son espace aérien aux engins volants télécommandés. Depuis, leurs usages se multiplient. Au-delà de la fascination qu'ils exercent sur nous, faut-il en avoir peur ?

 - Le péril drone

Conçus à des fins militaires, les drones sont à l'origine des armes de guerre et servent à espionner. Même tout près de chez nous...

Des armes de pointes

  • Les drones sont à l'origine une affaire militaire. Pourquoi ? Car ces "aéronefs télépilotés" ont le grand mérite de voler sans pilote à bord. Plus petits et plus légers qu'un avion de chasse, ils disposent d'une autonomie de 24 heures, voire de 30 heures pour les drones américains Predators ou leurs successeurs, Reapers.
  • Fini le repos accordé au pilote et le risque qu'il meurt en vol? Pas si sûr! Car la guerre traumatise aussi celui qui y participe derrière un écran. Autre dérive, des sociétés de télésurveillance tendent à remplacer les militaires. Cela coûte moins cher et n'engage pas la responsabilité de l'État qui conduit les opérations militaires.

Des espions robotiques

  • N’importe quel drone peut être équipé d'une caméra, d'un appareil photo, d'un micro. Dans le meilleur des cas, cela sert au télépilote à immortaliser ses souvenirs de vacances. Mais aussi à observer à surveiller en cachette des personnes. L'espionnage devient facile, pas cher, et donc à la portée de n'importe qui. Sauf que, rappelons-le, la vie privée est un droit en France ! Gare aux dérapages...

Les armes antidrone

  • Pour contrer les drones, les ingénieurs travaillent à fabriquer des radars et des systèmes optroniques [infrarouges) capables de détecter tout engin illicite, ainsi que des brouilleurs de fréquences qui coupent les liaisons radio entre le pilote (resté au sol) et son appareil. Un drone antidrone permet entre autres de localiser le pilote en un temps record.

Des intrus volants

  • En 2013, en plein meeting politique, un drone se pose devant la chancelière allemande, Angela Merkel. Le "télépilote" voulait la photographier! En 2015, un autre survole la Maison blanche, aux États-Unis. En France aussi, des minidrones ont volé au-dessus de zones sensibles : des centrales nucléaires, la tour Eiffel ou encore le palais de l’Élysée, à Paris. Déjouant des systèmes de sécurité ultrasophistiqués !
  • Au-delà de l'exploit, ces intrusions mettent en lumière la menace que ces engins représentent pour la sécurité nationale et le secret défense : utilisés à mauvais escient, ils permettraient de divulguer des plans confidentiels et même de larguer des bombes.

 - À chacun son drone

Bijoux technologiques connectés, les drones deviennent des objets grand public. Bien utilisés, ils s'avèrent être des alliés de choc.

Des gardiens de l'ordre

  • À Limbourg, en Belgique, la police utilise des engins volants à des fins d’enquête et de maintien de l’ordre. L’intérêt est d’avoir un œil partout et de réagir très vite.
  • En France, des tests ont été effectués par des policiers lors d'un match de football à Paris. Ils ont fait voler deux appareils près du stade afin de surveiller les supporters et de prévenir d’éventuelles bagarres. Cela, en vue du championnat d’Europe 2016.

Les chevaliers du ciel

  •  Grâce à deux drones hélicoptères colorés, les humanitaires de MOAS (Station d'assistance offshore pour les migrants) ont secouru 10 000 réfugiés en mer Méditerranée depuis plus d'un an. Cette ONG (organisation non gouvernementale) identifie ainsi, de jour comme de nuit, les embarcations en détresse et évalue la situation avant le sauvetage. 
  • Lors de catastrophes naturelles, tel le séisme au Népal en mai, les drones apportent une aide précieuse aux secours. Équipés d'une caméra thermique, ils facilitent le repérage nocturne des personnes en détresse.

Des stras de cinéma

  • Skyfall, Hunger Games, Iron Man 3... on ne compte plus les films dont certaines scènes ont été filmées par des drones. Ils envahissent littéralement les tournages ! À tel point qu'ils ont maintenant leur festival de cinéma, CinéDrones, dont la première édition a eu lieu en France, en juillet. Six films sur trente en compétition ont été récompensés pour leur originalité et leurs scènes à couper le souffle.

Les livreurs du futur

  • Les aéronefs sans pilote peuvent porter une charge plus ou moins importante... et plus ou moins futile ! Des entreprises, comme Amazon et Google, ont donc envisagé de les utiliser pour livrer leurs clients. Mais le projet a été bloqué par les autorités qui imposent des restrictions (ne pas survoler d’individus, par exemple). La livraison de pizzas par voie aérienne attendra...

 - "Bientôt aussi accessible qu'un téléphone portable"

3 Questions à ... Nicolas Saint-Cirel, utilisateur de drones.

  • Les drones seront-ils plus Nombreux dans le futur ?
    Oui. Ce marché est en pleine progression et les télépilotes sont déjà nombreux. D'ici quelques années, les drones seront aussi accessibles qu'un téléphone portable. Et leur incroyable potentialité - nous faire gagner en rapidité et en précision -, intéressera de plus en plus de monde.
  • Dans quels secteurs d'activité vont-ils s'imposer ?
    D'abord, dans les métiers de la communication. Les drones sont prisés par les journalistes et les réalisateurs, car ils permettent de prendre des images dans des lieux difficiles d’accès. Ils vont aussi s’imposer dans le secteur de l’environnement, équipés de panneaux solaires et dotés d’une grande autonomie, ils auront pour mission de recueillir les données météorologiques, d’observer des dégâts en mer, etc.
  • Comment expliquez-vous le succès des drones grand public fabriqués en France ?
    La France est le premier pays à avoir imposé un cadre légal strict autour de leur utilisation. Cela rassure les acteurs du domaine (ingénieurs et entrepreneurs), dont l’innovation technologique est le point fort. Les mini-engins hyperconnectés ont de beaux lendemains.

 - Le sais-tu ?

Il existe des écoles de drones ! En France, la Fédération professionnelle du drone civil (FPDC) en recense une soixantaine. Chacune propose une formation d’une semaine, avec en moyenne 10 heures de vol. Indispensable pour obtenir un permis professionnel de télépilote de drone... et apprendre par cœur les règles d’usage (lire ci-après). 

 

ATTENTION !. Avant de piloter un drone, il faut apprendre par cœur les règles de base.

ASSURER LA SÉCURITÉ DES PERSONNES ET DES AUTRES AÉRONEFS EST DE VOTRE RESPONSABILITE

10 PRINCIPES POUR VOLER EN CONFORMITÉ AVEC LA LOI

  • JE NE SURVOLE PAS LES PERSONNES
  • JE FAIS TOUJOURS VOLER MON DRONE À UNE HAUTEUR INFÉRIEURE À 150 M
  • JE NE PERDS JAMAIS MON DRONE DE VUE
  • JE N'UTILISE PAS MON DRONE AU DESSUS DE L'ESPACE PUBLIC EN AGGLOMÉRATION
  • JE N'UTILISE PAS MON DRONE À PROXIMITÉ DES AÉRODROMES
  • JE NE SURVOLE PAS DE SITES SENSIBLES
  • JE N'UTILISE PAS MON DRONE LA NUIT
  • JE RESPECTE LA VIE PRIVÉE DES AUTRES
  • JE NE DIFFUSE PAS MES PRISES DE VUES SANS L'ACCORD DES PERSONNES CONCERNÉES ET JE N'EN FAIS PAS UNE UTILISATION COMMERCIALE
  • EN CAS DE DOUTE, JE ME RENSEIGNE

L'UTILISATION D'UN DRONE DANS DES CONDITIONS D'UTILISATION NON CONFORMES AUX RÈGLES ÉDICTÉES POUR ASSURER LA SÉCURITÉ EST PASSIBLE D'UN AN D'EMPRISONNEMENT ET DE 75 000 EUROS D'AMENDE EN VERTU DE L'ARTICLE L.6232-4 DU CODE DES TRANSPORTS.
Pour plus d'information rendez-vous sur le site de la direction générale de l'Aviation civile : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Drones-civils-loisir-aeromodelisme

On se couchera moins bête ce soir ! Comment s'appellent les dieux hindous ?
Les hindous croient qu’il n’y a qu’un seul dieu qu’ils nomment Brahman.
Les autres dieux hindous ne sont que des facettes différentes de Brahman et ils sont nombreux. Parmi eux, les trois principaux sont Brahmâ le créateur, Vishnu le dieu de la paix et Shiva le dieu de la destruction et du renouveau. Mais Vishnu, par exemple, a pris plusieurs formes pour venir sur terre et y ramener l’ordre. La plus connue de ces formes est Krishna. Et il existe encore d’autres dieux, visages du Brahman. Le plus populaire d’entre eux est très certainement Ganesh, le dieu éléphant. Ganesh est un protecteur qui éloigne les obstacles. Les hindous l’invoquent à chaque moment important de leur vie quotidienne.