L'internet et la vie privée « Les réseaux sociaux et nous »

Réseaux sociaux : gère tes infos perso !.

Pour poster sans risque sur les réseaux sociaux, l'équipe de SitesEnfants.com t'aide à gérer tes paramètres de confidentialité. Attention, page réservée aux plus de 13 ans ;) !. ...

Pseudo ou vrai nom ?

Sans sombrer dans la parano, il est plus prudent d'utiliser un pseudonyme. Ce faux nom te garantira un peu d'anonymat sur Internet et évitera à n'importe qui de te trouver.  

Compte public ou privé ?

Par défaut, les nouveaux comptes sont souvent publics et tout le monde peut y avoir accès. Si tu n'es pas identifiable, tu peux rester comme ça. Mais, pour ne prendre aucun risque, passe ton compte en privé. Va dans les paramètres de tes comptes (symbolisés par une petite roue), puis cherche les rubriques “Confidentialité'' ou "Sécurité". À la question "Qui peut voir" (mes photos, mes stories, mes tweets...), coche "mes amis".

Quel mot de passe ?

Choisis-en bien sûr un impossible à deviner, de préférence avec des chiffres et des caractères spéciaux (et pas simplement le nom de ton chat). Ne le note pas sur ton agenda, même si tu crains de l'oublier ! Lorsque tu consultes tes comptes à partir d'un ordinateur public, n'oublie pas de cliquer sur "déconnexion” (et de valider) lorsque tu as terminé.

Quelles infos partager ?

Ce que tu veux, tant que tu gardes à l'esprit qu’lnternet n'oublie rien ! Et même lorsqu'une image ou un message est censé s'autodétruire (sur Snapchat, par exemple), quelqu'un peut en faire une capture d'écran. Idem, si tu décides de supprimer un message, même privé. Réfléchis donc bien aux conséquences avant d'écrire ce que tu penses de ta prof de SVT...

Quelles infos ne pas donner ?

Ne divulgue jamais ton adresse perso, le nom de ton collège, etc. Ton numéro de téléphone peut être nécessaire à ton inscription, mais pense à le masquer. Par ailleurs, certains réseaux, notamment Facebook, posent énormément de questions personnelles. Tu n'es pas obligé(e) de remplir tous les champs ! Ça leur sert juste à t'envoyer des publicités ciblées...

Avec qui partager ?

Tes (vrais) ami(e)s. N’ajoute jamais de personnes que tu ne connais pas. Si tes ami(e)s ont un pseudo, demande-le-leur de vive voix pour être sûr(e) de ne pas ajouter n'importe qui. Et même sans être ami(e) avec eux, n'échange pas de messages avec des inconnu(e)s. Si tu souhaites échanger des infos avec certaines personnes, communique plutôt par message privé.

Quelles photos poster ?

Rien que tu puisses amèrement regretter un jour. Le selfie ridicule passe encore, mais jamais de photo dénudé(e) ! Pour les mêmes raisons, ne poste pas de photos de tes contacts sans leur consentement et, a fortiori, ne les identifie pas sous leur véritable nom. Si ton compte est public, évite d'être reconnaissable sur ta photo de profil. Si ton compte est bien verrouillé et accessible seulement à tes proches, tu peux te permettre un peu plus de liberté.

La vie privée, c'est important. Alors ne dévoile jamais ta vie privée. Fais gaffe !.

Pour plus d'infos

Net Ecoute, www.netecoute.fr ou 0820 200 000 (numéro gratuit et anonyme, du lundi au vendredi, de 9 à 19 heures).
Gratuite, anonyme, confidentielle Net Ecoute est la ligne téléphonique contre le cyber-harcèlement et les problématiques des enfants / ados avec Internet.

Attention aux dangers des réseaux sociaux dans notre vie privée !

On se couchera moins bête ce soir ! Comment s'appellent les dieux hindous ?
Les hindous croient qu’il n’y a qu’un seul dieu qu’ils nomment Brahman.
Les autres dieux hindous ne sont que des facettes différentes de Brahman et ils sont nombreux. Parmi eux, les trois principaux sont Brahmâ le créateur, Vishnu le dieu de la paix et Shiva le dieu de la destruction et du renouveau. Mais Vishnu, par exemple, a pris plusieurs formes pour venir sur terre et y ramener l’ordre. La plus connue de ces formes est Krishna. Et il existe encore d’autres dieux, visages du Brahman. Le plus populaire d’entre eux est très certainement Ganesh, le dieu éléphant. Ganesh est un protecteur qui éloigne les obstacles. Les hindous l’invoquent à chaque moment important de leur vie quotidienne.