L’anorexie touche en grande majorité les filles (à plus de 85 %) et le pic d’apparition de la maladie est entre 15 et 19 ans, mais cela peut débuter avant. Ce n’est pas à prendre à la légère car près de 10 % des anorexiques y perdent la vie.

C'est Quoi ?
C’est quand on est obsédé par son poids et par ce que l’on mange.

Le plan galère
Si l’on pense que son amie a un problème d’anorexie, il ne faut pas se dire que c’est son secret et qu’on ne doit pas agir. Elle n’est plus en état de savoir ce qu’elle fait car c’est une vraie maladie. On doit donc en parler à un adulte en qui on a confiance ou à l’infirmière de son établissement. Ne rien dire, c’est laisser cette personne «jouer» avec sa vie.

Bon à savoir
On ne doit pas penser que l’on se fait des idées parce que les propres parents de son amie ne voient rien. Si elle est vraiment anorexique, elle va mettre des vêtements deux ou trois tailles au-dessus de sa taille réelle et des tenues qui la grossissent. Mais si on la surprend à vomir, si on voit qu’elle ne mange rien à la cantine (genre un demi-yaourt) et qu’elle maigrit à vue d’oeil, c’est un signe !

De quoi s'agit-il ?
L’anorexie est une maladie psychologique. Être anorexique, c’est souffrir d’un trouble alimentaire sérieux. Celle qui est anorexique se prive volontairement de nourriture pour atteindre une maigreur absolue qui est devenue l’idéal du corps. Pour autant, une anorexique ne se voit pas maigre. Quand elle se regarde dans la glace, c’est comme si elle ne se voyait pas vraiment et elle se trouve toujours « trop grosse ». C’est pour cette raison que les psys parlent d’une déformation grave de l’image du corps.
Le problème est que, petit à petit, l’anorexique ne peut plus rien avaler : son système digestif est bloqué et, parfois, la seule vue de la nourriture la dégoûte.
Il faut comprendre que l’anorexie est une forme de dépression qui va se traduire au niveau du corps. C’est l’expression d’une grande souffrance psychologique.
Là où la société a une grosse part de responsabilité, c’est en montrant partout des mannequins trop minces, souvent anorexiques et malades. Ces filles sont citées comme des modèles de beauté, mais ce sont des exemples à ne surtout pas suivre !

Vrai ou faux ?
« ... L'anorexique est à bout de force. ... »
Faux ! Au contraire, l’anorexique garde souvent des activités physiques importantes, ce qui est surprenant vu l’état de son corps. Toutefois, chez les filles, il y a toujours une aménorrhée (les règles s’arrêtent complètement). Idem pour l’intellect : l’anorexique travaille souvent beaucoup. Du coup, les parents ne s’en rendent pas vraiment compte, jusqu’au jour où la limite est dépassée et que l’ado fait un malaise sérieux.

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.