Imprimer
Catégorie : On en parle
Affichages : 1290

Scientifiquement, on sait qu'il faut revoir ce que l'on doit apprendre une première fois dans les heures qui suivent (le soir à la maison), puis deux ou trois jours après, puis de temps en temps. Plus c'est revu, plus c'est stocké solidement dans la mémoire à long terme.

C'est quoi ?
Apprendre, c’est ce qu’on attend de nous tous les jours au collège. Mais c’est aussi ce que les profs doivent faire: nous apprendre des choses et nous aider à savoir apprendre !

Le bon plan
On relie souvent l’apprentissage à l’école. Or, apprendre est dissociable du collège. On peut apprendre en se divertissant, en allant au cinéma, en lisant des revues, des livres, en regardant des reportages, etc. Ainsi, si l’on considère l’apprentissage comme un devoir fastidieux, il faut essayer de le sortir du contexte scolaire et le faire en s’amusant !  

Bon à savoir
Même si certaines matières ne nous passionnent pas, ce que l’on apprend possède toujours une place. En effet, nos connaissances font partie de notre culture générale et nous permettent de mieux analyser le monde qui nous entoure. Cela pourra nous servir un jour !

La bonne blague :
Un prof de chimie inscrit la formule HN03 sur le tableau. Il interroge ensuite un élève qui n’a pas vraiment appris sa leçon.
« Que signifie cette formule ?
- Heu, je l’ai sur le bout de la langue, m’sieur !
- Crache-la tout de suite, répond le prof, c’est de l’acide nitrique et c’est toxique ! »

De quoi s'agit-il ?
Apprendre, cela veut dire littéralement « prendre en soi », ce qui signifie que tu dois mettre en place un processus, pour que ce que tu ne sais pas encore entre dans le stock de tes connaissances déjà apprises. C’est un mouvement! C’est pour cela qu’on parle de « processus d’apprentissage », car tu vas utiliser tes capacités cognitives (celles qui te servent pour acquérir des connaissances) de façon active, pour comprendre, raisonner et mémoriser. Ainsi apprendre ce n’est pas seulement écouter ou lire un cours. C’est vraiment produire une action pour intégrer les connaissances. Ce qui veut dire que tu dois te mobiliser pour que ce soit efficace. Et le décider! C’est pour cela qu’il est essentiel d’être attentif et concentré.

L'apprentissage, ça se travaille ?
Pour certains, il faut lire plusieurs fois le cours, pour d’autres, c’est important de le recopier, ou encore de se le faire lire à haute voix. Tout dépend si tu es plutôt auditif (tu apprends mieux par l’oreille) ou visuel (tu apprends mieux en voyant) ou kinesthésique (en écrivant, tu fais un geste qui te permet de mémoriser).
Autre idée : quelquefois, tu es obligé d’apprendre des choses qui vraiment ne t’intéressent pas. Dans ce cas (chut!), il vaut mieux l’apprendre au dernier moment. Au moins tu le sauras pendant le contrôle (tu feras marcher ta mémoire à court terme), et après, si tu l’oublies, tant pis !

Notre conseil
Pour bien apprendre, il faut d’abord bien comprendre. Cela vaut donc la peine de passer du temps à comprendre, avant d’essayer de retenir.

Vrai ou faux ?
« ... Ça ne sert à rien d'apprendre par cœur. ... »
Faux, car apprendre par cœur permet d’avoir des « automatismes » dans le cerveau. Tu as besoin d’une date d’histoire, d’une règle de grammaire ou du résultat d’une multiplication?
Hop, l’info arrive tout de suite et tu as plus de temps pour réfléchir sur ce que tu es en train de faire. Apprendre par cœur, c’est économique pour le cerveau, ça crée des « autoroutes » où l’information circule à toute vitesse !