Fabriquer une frise en papier

Fiche bricolage décoration

Frise décorative en papier

Pourquoi ne pas créer tes propres frises décoratives à coller sur les murs de ta chambre ?
À toi de choisir les matériaux que tu veux et les techniques avec lesquelles tu te sens le plus habile. Voici quelques pistes. Avec un peu d'imagination, adapte-les à la décoration de ta chambre.

Récupère des chutes de papier peint et découpe des bandes à la largeur voulue pour l’effet décoratif souhaité.
Tends le papier sur une planche avec des punaises ou du Scotch de peintre, puis utilise la technique d’impression de ton choix. Si tu dois superposer plusieurs motifs, laisse bien sécher le premier pour éviter les taches.

Les pochoirs

  • 1. Avec un calque, reproduis un motif sur du carton fort, puis découpe avec des ciseaux ou un cutter en suivant le tracé. Tu dois réaliser une forme évidée.
  • 2. Applique le pochoir sur le papier, trempe un pinceau à pochoir dans de la peinture et tamponne à l’emplacement du pochoir.
  • 3. Pour obtenir une silhouette, fais l’inverse : tamponne autour d’un motif plein.

Les tampons

  • 1. Épluche une grosse pomme de terre.
  • 2. À l'intérieur, découpe une forme géométrique au couteau.
  • 3. Trempe le tampon dans la peinture et applique-le sur le papier.

Les impressions

  • 1. Trempe des feuilles d’arbre dans de la peinture ou enduis-les avec un petit rouleau.
  • 2. Pose-les sur la bande de ta frise. Recouvre de papier et appuie avec le plat de la main.
  • 3. Retire le papier et les feuilles délicatement pour ne pas faire de bavures.
  • 4. Pour obtenir des effets zébrés, remplace les feuilles d’arbre par des motifs découpés dans du carton ondulé.

Dans l'Antiquité, les Grecs utilisaient des frises décoratives pour orner aussi bien les vases ou les vêtements que les temples comme le Parthénon.

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.