Imprimer
Catégorie : Questions / Réponses
Affichages : 840

Mon corps ne grandit pas partout à la même vitesse.

« Je fais du 80 A et j'ai 14 ans. Est-ce normal ? Parce que je le vis mal. »
« Quand mes seins arrêteront-ils de pousser ? »
« Comment savoir si je suis pubère sexuellement ? Toutes ces histoires de reproduction, de pénétration et blabla que l’on a étudiées en SVT me font peur ! »

L'anthropologue vous dit tout :
« ... À la bonne taille.
Procuste, un géant un peu brigand de la mythologie grecque, habitait au bord de la route qui menait à Athènes. Il avait l’habitude de proposer aux voyageurs de les héberger gracieusement pour une nuit. Mais ce qu’il ne leur disait pas, c’est qu’il «adaptait» la taille du dormeur à son unique lit: il rallongeait les hommes trop petits en leur tirant dessus ou en les aplatissant à coups de marteau. Quant à ceux qui étaient trop grands, il leur coupait les pieds! Heureusement, Thésée, un héros, l’a vaincu en le forçant à s’allonger sur son propre lit: comme sa tête dépassait, il la lui a coupée !. ... »

Pourquoi ça m'arrive ?
Un corps est globalement symétrique, mais jamais parfaitement symétrique. D’ailleurs, si tu te regardes dans la glace d’un peu près, tu t’apercevras que tu as une narine un peu différente de l’autre, idem pour les oreilles, la taille de tes biceps, les empreintes de tes pieds dans le sable... Cela s’explique par le fait que le corps ne grandit pas d’un bloc mais par endroits et par poussées successives.
Au moment de la puberté, un sein peut ainsi grossir, puis l’autre avec quelques semaines de décalage et ainsi de suite, jusqu’à arriver, au final, à une taille à peu près similaire.
Pour les différences relevées au niveau de ta musculature, cela s’explique par le fait que si tu es droitier, tu as tendance à utiliser plus facilement ta main droite (et donc à faire travailler davantage ce bras), etc. Enfin, tu ne deviens pas pubère sexuellement du jour au lendemain : il se passe des années entre les premiers signes de ta puberté (poils qui poussent) et la capacité à concevoir un bébé en cas de rapport non protégé, autrement dit, avoir des érections et des émissions de sperme pour répondre à la question.

Comment faire quand c'est trop différent ?.
Tu peux toujours muscler un bras trop malingre, mettre une semelle dans la chaussure trop grande ou tricher, pour une fille, avec un petit coussin glissé dans le soutien-gorge du côté du sein qui est plus petit que l’autre (en attendant qu’il rattrape la bonne taille), mais tu ne pourras pas tout corriger. D’ailleurs, est-ce bien souhaitable ? L’asymétrie a aussi son charme et ce qui compte au final, c’est la vision d’ensemble qui se dégage de ta silhouette. Or cela tombe bien car c’est ce qu’il y a de plus facile à corriger : par exemple, le sombre et le fluide affinent alors que le clair et/ou les gros motifs et les tissus épais grossissent. Mets donc du clair en haut et du sombre en bas si tu as une silhouette asymétrique en forme de poire, par exemple.

Vrai ou faux ?
« ... Le testicule le plus gros n'est pas celui auquel pensaient les sculpteurs !. ... »
Vrai !. Bien que les sculpteurs grecs aient la réputation d’avoir été de fins observateurs, ils ont sculpté leurs hommes avec un testicule plus bas que l’autre - ce qui est vrai - mais en donnant la plus grosse taille au testicule pendant le plus, ce qui est faux ! Les anatomistes, après moult observations, ont en effet révélé que le testicule le plus gros chez l’homme était celui qui pendait le moins, n’en déplaise aux lois de la pesanteur !

Si quelqu’un se moque de toi parce que tu n’es pas symétrique (un pied plus grand que l’autre, par exemple), tu peux toujours répondre :