L'art de faire l'amour

L'amour est un art délicieux qui s'apprend en se pratiquant.

Pas la peine de passer des nuits blanches à apprendre par cœur le Kâma Sûtra !. Pour s’initier à l’art de l’amour, rien ne vaut la pratique. Pourquoi ne pas commencer en douceur avec des positions traditionnelles ?

Le Kâma Sûtra :

Le texte a été écrit par l’Indien Vâstyâyana vers le ive siècle de notre ère. Le texte n’est pas pornographique et ne se résume pas aux positions de l’amour.
C’est une sorte de traité sur l’art de vivre et de faire l’amour destiné aux riches citadins et hommes raffinés de l’Inde ancienne.
Le texte en lui-même est assez barbant, mais vous trouverez en bibliothèque des traductions abrégées et illustrées pour découvrir l’exotisme de certaines positions...

Positions amoureuses les plus traditionnelles :

  • Le missionnaire :
    Sans doute la plus utilisée de nos jours.
    L’homme est sur la femme, qui est allongée sur le dos. Pour ne pas écraser sa partenaire, il prend appui sur ses genoux ou ses coudes. Les jambes de l’homme sont entre celles de la femme.
    Les plus : on se voit, on s’embrasse, on se touche facilement. L’homme a une plus grande liberté de mouvement. Idéale pour commencer sa vie sexuelle.
    Les moins : cette position laisse la femme un peu passive, à la longue...
    Une variante dans le feu de l’action : la femme peut remonter ses jambes pour les enlacer autour de celles de son partenaire !
  • Le lotus :
    L’homme est assis, jambes repliées, plantes des pieds l’une contre l’autre (voir dessin).
    La femme s’assied sur lui, de face, les cuisses sur celles de son partenaire, les jambes serrées autour de sa taille et les pieds posés au sol.
    Les plus : contact intime très fort et fusion des corps. On donne autant de plaisir qu’on en reçoit.
    Les moins : peut-être trop fusionnelle au début d’une liaison amoureuse, période où l’on manque souvent de confiance en soi.
  • La levrette :
    Position où la femme est à quatre pattes ou à genoux, elle tourne le dos à son partenaire, qui est lui aussi à genoux mais derrière elle.
    Les plus : la femme ne voit pas son partenaire, ce qui peut la libérer, lui donner plus d’audace au laisser-aller. Les hommes adorent contempler la beauté de ce côté de la femme, avec vue sur le dos, les fesses, la nuque, la chevelure.
    Les moins : certaines femmes n’aiment pas ce côté « animal » de la position. La pénétration est par ailleurs moins profonde.
  • La position d'andromaque :
    La femme « chevauche » son partenaire, elle est sur lui de face, l’homme est allongé
    Les plus : très bonne position pour les garçons qui veulent apprendre à maîtriser leur éjaculation, car ils sont passifs. Elle est favorable aux caresses des organes sexuels et du reste du corps. Elle permet à la femme d’explorer son plaisir puisque c’est elle qui dirige le rapport.
    Les moins : la jeune femme n’osera pas forcément prendre les choses en main les premières fois. Elle peut y être encouragée par son partenaire, qui profitera de ce moment pour lui dire combien il la trouve belle...
  • Côte à côte (ou) les petites cuillères :
    Les deux amants sont allongés sur le côté, les genoux repliés vers le haut. L’homme est derrière la femme, qu’il tient enlacée.
    Les plus : c’est une position très douce et très tendre, propice aux caresses.
    Les moins : le clitoris de la femme n’est que faiblement stimulé. Mais rien n’empêche les caresses manuelles...

Sans pénétration :

  • Le fameux 69 :
    Un tête-bêche que les deux chiffres 6 et 9 symbolisent bien. La bouche de l’un contre le sexe de l’autre.
    Les plus : on peut donner autant de plaisir qu’on en procure.
    Les moins : le sexe oral n’est pas facile au début des rapports sexuels, il faut apprendre à mieux se connaître pour se sentir prêts à deux.

Le strip, top chic ?. Ou too much ?.

Le strip-tease signifie littéralement « allumer en se déshabillant ». Très en vogue actuellement, il n’est pourtant pas si facile à réaliser que cela, et beaucoup moins pratiqué qu’on ne le dit. Certaines s’entraînent devant la glace, d’autres devant les copines. Mais ce n’est jamais pareil devant son copain...
L’essentiel est d’apprendre à aimer son corps et de savoir valoriser ses atouts physiques.

Les trucs en plus :

  • Choisir une musique langoureuse
  • Soigner l’éclairage tamisé
  • Préférer des vêtements faciles à enlever
  • Rester soi-même et ne pas se prendre pour une femme fatale si on se sent plutôt de nature timide et discrète. La pudeur est aussi très jolie à voir.

On se couchera moins bête ce soir ! Comment le renard construit sa maison ?
Il creuse trois terriers sous la terre : un petit, très frais, pour passer l'été, un plus grand, pour s'abriter l'hiver, et un dernier où il place ses réserves de nourriture.